Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Redoine Faïd a été incarcéré à la prison de Vendin-le-Vieil, dans le Pas-de-Calais

jeudi 4 octobre 2018 à 7:08 Par Stéphane Barbereau, France Bleu Nord et France Bleu

Après trois mois de cavale, une mise en examen pour "détournement d'aéronef, enlèvement, séquestration", le roi de l'évasion est retourné en cellule. Et c'est à Vendin-le-Vieil, près de Lens, que l'administration pénitentiaire a décidé de placer Redoine Faïd sous haute surveillance.

La prison de Vendin-le-Vieil est l'une des plu sécurisées de France
La prison de Vendin-le-Vieil est l'une des plu sécurisées de France © Maxppp - Pascal Bonnière

Vendin-le-Vieil, France

Retour à la case prison pour l'as de l'évasion. Redoine Faïd a été incarcéré au milieu de la nuit au centre pénitentiaire de Vendin-le-Viel, près de Lens, dans le Pas-de-Calais. Vers 0h40, deux véhicules ont fait leur entrée dans l'établissement qui est l'un des plus sécurisés de France. 

Des conditions de détention quasiment sans précédent

L'administration pénitentiaire a déployé une batterie de mesures sans précédent pour un détenu ne relevant pas d'une affaire de terrorisme : Il n'aura pas de voisins dans les cellules mitoyennes à la sienne, pas d'accès à l'unité de vie familiale (il pourrait en profiter pour recevoir de l'aide matérielle extérieure) et il pourra recevoir des visites dans un parloir équipé d'un hygiaphone. Des mesures exceptionnelles pour un détenu exceptionnelles, selon Wilfried Zala, secrétaire local de FO Pénitentiaire : 

J'espère qu'on mettra fin à ce cycle d'incarcération-évasion et j'espère que, cette fois, il ne sortira plus.

Retour à Vendin pour Faïd

Redoine Faid connaît déjà les lieux, il avait déjà été incarcéré à Vendin en début d'année selon le syndicat de surveillants Ufap-Unsa. Il avait ensuite été transféré à la prison de Réau, en Seine et Marne d'où il s'était échappé début juillet. La prison de Vendin-le-Vieil a été ouverte en 2015. Elle a déjà accueilli des détenus particulièrement sensibles : Lionel Dumont, le cerveau du gang de Roubaix, également Christian Ganczarki, le cerveau de l'attentat contre la synagogue de Djerba en Tunisie en 2002. C'est lui qui avait attaqué trois surveillants en janvier 2018. En février, Salah Abdeslam, le dernier survivant des commandos terroristes du 13 novembre à Paris, avait passé trois nuits à Vendin. Il faisait alors des aller-retours quotidiens vers Bruxelles pour son procès.

Aussi dangereux que des détenus terroristes ?

Tous ces détenus ont un profil terroriste mais est-on à ce niveau de dangerosité avec Redoine Faïd ?  Le braqueur n'est pas un terroriste, il fait partie du crime organisé, mais il est dangereux par ses connaissances du milieu carcéral et le risque d'évasion. Il sera donc isolé des autres détenus, avec des sorties en solitaire dans la cour de promenade. On peut aussi imaginer que les cellules voisines de la sienne seront vides parce que "le roi de la belle" sait manipuler les gens. Un représentant syndical confie que lorsqu'il était emprisonné à Sequedin, près de Lille, la fouille de sa cellule ne prenait que deux minutes. Il n'y avait rien chez lui, parce que tout était chez les autres autres détenus qui servaient de "placard" pour Redoine Faïd.

  - Visactu
© Visactu -