Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Réforme des retraites : les avocats toujours très mobilisés à Reims

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Entrés dans leur 3ème semaine de grève, les avocats se sont réunis à Reims ce mardi 21 janvier en assemblée générale pour parler de la suite du mouvement contre la réforme des retraites. Grève très suivie qui a pour conséquence des renvois en cascade. Mais comment être plus "visibles" ?

Des avocats devant la salle d'audience correctionnelle ce mardi à Reims.
Des avocats devant la salle d'audience correctionnelle ce mardi à Reims. © Radio France - Sophie Constanzer

Si les avocats du barreau de Reims n'ont pour l'instant pas fait d'action "spectaculaire" comme leurs confrères à Dijon ou à Caen, le mouvement de protestation contre la réforme des retraites reste très suivi par la profession. Ce mardi 21 janvier, ce sont près de 120 avocats qui ont assisté à l'assemblée générale organisée par le barreau pour décider des actions à venir. "Forcément quand on arrive dans une troisième semaine de grève, qui est une grève presque totale de l'activité se pose la question du renouvellement des modes d'action", explique Nicolas Raffin, le bâtonnier du barreau de Reims. 

Plus de la moitié des dossiers renvoyés à Reims depuis le début du mouvement

Quelles nouvelles actions ? C'est toute la question. "On voit que les confrères qui font des choses très audibles et visibles c'est relayé dans les médias, sur les réseaux sociaux, mais finalement ça n'avance pas...", s'interroge Maître Amélie Daillancourt. L'objectif c'est d'abord de continuer à demander le renvoi systématique des dossiers, à quelques exceptions près. Et de maintenir la pression."Nous avons eu jusque là de la part des magistrats une bonne compréhension vis à vis de notre mouvement. Si cette compréhension s'amoindrit, nous allons durcir notre attitude en étant au soutien des confrères aux audiences, en étant plus visibles", souligne Nicolas Raffin, le bâtonnier de Reims. 

Démonstration de force à l'audience correctionnelle 

Preuve en est dès ce mardi après-midi puisque ce sont pas moins d'une quarantaine d'avocats qui étaient présents à l'ouverture de l'audience correctionnelle à 14 h, pour soutenir leur collègue chargée de demander le renvoi des dossiers un par un. Renvoi accepté par les juges. Et ce contre l'avis du parquet de Reims qui visiblement change de ton. "Je m'oppose à la demande de renvoi car la continuation du mouvement entrave le bon fonctionnement de la justice", a souligné le procureur de la République. Neuf dossiers ont été renvoyés ce mardi au tribunal correctionnel, seuls les prévenus sans avocats ont été jugés. 

Le mouvement de grève des avocats a été reconduit au moins jusqu'au lundi 27 janvier par le Conseil national des barreaux. Et une nouvelle action des avocats de Reims et Châlons-en-Champagne est prévue ce mercredi 22 janvier.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu