Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Refus de porter un masque dans un train : le créateur du média des gilets jaunes "Vécu" en garde à vue à Brive

-
Par , France Bleu Limousin

En début d'après-midi, à la gare de Brive-la-Gaillarde en Corrèze, un individu a été placé en garde à vue pour outrage et rébellion après avoir refusé de mettre un masque dans un train. Sur sa page Facebook, intitulée "Vécu", cet homme, qui s'appelle "Gabin", dénonce une arrestation arbitraire.

Les faits se sont déroulés sur les quais de la gare de Brive
Les faits se sont déroulés sur les quais de la gare de Brive © Radio France - Nicolas Blanzat

La vidéo tourne sur plusieurs comptes tenus par des gilets jaunes. On y voit un individu, Gabin, être arrêté par les forces de l'ordre devant une amie et la fille de cette dernière, en pleurs, âgée de 11 ans. Gabin est le fondateur du média des gilets jaunes appelé "Vécu". 

Les faits se sont déroulés ce samedi 8 août, en début d'après-midi, à la gare de Brive en Corrèze. La police a été appelée par des agents de la SNCF après qu'un individu se serait montré virulent. Ce dernier aurait refusé de porter son masque dans le train. Sur son compte Facebook, Gabin explique qu'il voulait simplement manger une salade.

Un appel à manifester lancé sur les réseaux sociaux

Arrivés sur place, les policiers ont procédé à un simple contrôle. Nouveaux outrages de la part du trentenaire. Il aurait insulté les forces de l'ordre. Il a donc été interpellé et placé en garde à vue sous les yeux de son amie et de milliers d'autres personnes. En effet, l'amie du trentenaire a filmé la scène en direct sur les réseaux sociaux. Sur les images, on voit le trentenaire plaqué au sol par les forces de l'ordre dans le cadre de son interpellation. La fille de 11 ans est en larmes. On entend aussi la personne qui filme insulter copieusement les passagers dans le train en les traitant de "bouffons" et de "collabos".

Les policiers ont entendu la jeune femme en audition libre. Gabin est lui toujours en garde à vue. Sur la page Facebook "Vécu", un appel à manifester a été lancé. Vers 18 heures, une vingtaine de personnes étaient rassemblées devant le commissariat de Brive.

David Libeskind, l’avocat de « Gabin », tient à préciser qu’au regard des circonstances de l’interpellation de son client, il va déposer plainte à l’encontre de la SNCF et de son agent auprès du Procureur de la république de Charleville Mézières.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess