Politique

Régionales 2015 : Marine Le Pen lance sa campagne dans une semaine

Par Eric Turpin, France Bleu Nord et France Bleu Picardie lundi 14 septembre 2015 à 8:32

Marine Le Pen, présidente du Front National
Marine Le Pen, présidente du Front National © Radio France - Eric Turpin

Marine Le Pen croit en ses chances de victoire aux élections régionales dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie. La présidente du Front Nationale faisait sa rentrée politique lundi matin sur France Bleu Nord à une semaine du lancement de sa campagne dans la région.

Marine Le Pen espère bien l'emporter aux élections régionales dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie. A une semaine du lancement de sa campagne électorale dans la région, la présidente du Front Nationale faisait sa rentrée politique lundi matin sur France Bleu Nord. 

 Elle ne semble pas redouter un front républicain : « il semblerait que des responsables socialistes soient prêts à demander à l'UMP de fusionner leur liste au second tour pour essayer de contrer notre équipe et nous empêcher de gagner. J'y arriverai quand même. Je ne pense pas que les électeurs du PS et de l'UMP vont apprécier une telle pièce de théâtre ».

Marine Le Pen lance officiellement sa campagne dans la Somme le dimanche 20 septembre. Une campagne qui ne semble pas courte à l'élue de la région Nord-Pas-de-Calais.  « Je suis conseillère régionale depuis 1998 donc je connais bien les dossiers. Les habitants de la région ont bien compris quelles étaient mes priorités ».  

Thèmes de campagne

« Je ne supporte plus que les habitants de la région soient les derniers servis », explique Marine Le Pen sur France Bleu Nord. La présidente du Front National veut recentrer les moyens sur la région. Elle veut par exemple donner l'avantage aux entreprises régionales dans l'attribution des marchés publics. 

« On ne peut pas admettre que cette région soit la lanterne rouge en matière de chômage et en même temps ne pas avoir une action décisive, volontaire de la Région pour soutenir l'emploi », précise Marine Le Pen, qui souhaite encore que les cantines scolaires se fournissent auprès des producteurs locaux.  

Alors qu'on lui rappelle que le Nord-Pas-de-Calais est une terre d'immigration et qu'elle a accueilli des Polonais, des Italiens, des Algériens, Marine Le Pen répond : « C'est un gigantesque mensonge de faire un parallèle entre les vagues d'immigration que nous avons connu dans notre histoire, et ce que nous vivons aujourd'hui qui est une submersion migratoire ».

Election présidentielle

Marine Le Pen ne renoncera pas à se présenter à l'élection présidentielle si elle est élue présidente de la nouvelle région  Nord-Pas-de-Calais-Picardie en décembre prochain. « Ma démarche est transparente vis à vis des électeurs. Ils savent que je serai candidate à la présidentielle. Je ne suis pas la seule. Il me semble que Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy étaient dans la même situation »