Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Faits divers – Justice

Règlement de compte à Saint-Étienne : la victime connue pour association de malfaiteurs

jeudi 31 janvier 2019 à 10:26 Par Jeanne-Marie Marco, France Bleu Saint-Étienne Loire

L'homme tué par balles ce mercredi soir à Saint-Étienne a été condamné à deux reprises pour association de malfaiteurs et trafic de stupéfiants. Il est mort le jour de son anniversaire.

L'homme a été abattu rue du Monteil à Saint-Etienne
L'homme a été abattu rue du Monteil à Saint-Etienne - Google Street View

Saint-Étienne, France

On en sait plus ce jeudi matin sur la mort d'un homme de 39 ans dans le quartier du Soleil à Saint-Étienne (Loire). Il a été victime d'un règlement de compte rue du Monteil vers 19h30. Le tireur a pris la fuite, sa voiture brûlée a été retrouvée un kilomètre plus loin.

L'homme condamné à deux reprises

Ce Stéphanois de 39 ans a été condamné à deux reprises précise le procureur de la République de Saint-Étienne. Une première condamnation à six ans de prison en mars 2016 à Paris pour association de malfaiteurs. Seconde condamnation à six ans de prison également en février 2018 par la cour d'appel de Lyon pour trafic de stupéfiants. L'homme est sorti de prison en septembre dernier, il a fait l'objet d'un aménagement de peine.

Cet homme a été tué le jour de son anniversaire. Il a reçu plusieurs balles sur le haut du corps au volant de son véhicule. La  juridiction interrégionale spécialisée de Lyon pourrait être saisie.