Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Les professionnels de l’hôtellerie restauration tiennent leur congrès à Reims en présence du ministre Jean-Yves Le Drian

mardi 21 novembre 2017 à 11:01 Par Annelaure Labalette, France Bleu Champagne-Ardenne

Les professionnels de l’hôtellerie et de la restauration se donnent rendez-vous jusqu'à jeudi à Reims pour le congrès national de l'Union des Métiers et des Industries de l’hôtellerie (UMIH). Ils vont interpeller le ministre Jean-Yves Le Drian à propos de la concurrence des sites comme Airbnb.

Jean-Yves Le Drian, ministre des Affaires étrangères
Jean-Yves Le Drian, ministre des Affaires étrangères © Maxppp - Frédéric Dugit

Reims, France

Ce mardi, c'est l'ouverture du 65ème congrès national de l'UMIH (Union des Métiers et Industries de l'Hôtellerie) à Reims. Jusqu'à jeudi les professionnels vont discuter emplois, tourisme et développement économique. Le thème du congrès cette année, c'est "Quand le tourisme gagne, c'est la France qui gagne". Pour inaugurer le congrès ce mardi soir, le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian sera présent et il est très attendu par les professionnels de l'hôtellerie. En effet, ils ont bien l'intention de l'interpeller de nouveau sur la concurrence qui leur est faite avec la croissance des plateformes de location via internet comme Airbnb par exemple. Une concurrence qu'ils jugent déloyale.

Les professionnels demandent une réglementation plus stricte pour les privés qui louent via Airbnb des appartements ou des maisons meublées. Ils souhaitent surtout que cette réglementation soit respectée. Aujourd'hui la Loi impose de ne pas louer un meublé plus de 120 jours par an mais dans de nombreuses villes françaises, ce plafond est loin d'être respecté. D'après l'UMIH de la Marne, certains propriétaires achètent même des immeubles entiers qu'ils destinent à la location via des sites comme Airbnb.

Roland Heguy, le président national de l'UMIH - Maxppp
Roland Heguy, le président national de l'UMIH © Maxppp - Xavier de Torres

Pour le président de l'UMIH de la marne, Joël Oudin, "il faut que cela cesse, car ce sujet a le don de nous énerver et le mot est faible!" . A Reims par exemple, pour 3000 chambres d'hôtels, il y a 600 meublés c'est à dire que pour 5 chambres louées chez un professionnel, un meublé est également réservé sur une plateforme internet.

Un vacancier qui a réservé un logement via le site Airbnb - Maxppp
Un vacancier qui a réservé un logement via le site Airbnb © Maxppp - Fred Haslin

Le Congrès de l'Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie se poursuit jusqu'à jeudi au centre des congrès de Reims.