Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Reims : après son cambriolage, 13.000 euros de préjudice pour la Croix Rouge

mardi 25 décembre 2018 à 7:26 Par Simon Soubieux, France Bleu Champagne-Ardenne et France Bleu

La Croix-Rouge de la Marne estime à 13.000 euros le préjudice du cambriolage perpétré dans ses locaux de Reims, samedi dernier. L'association va devoir piocher dans le budget prévu pour l'année prochaine pour racheter du matériel et réparer ses locaux.

L'association estime à 13 000 euros le préjudice subi.
L'association estime à 13 000 euros le préjudice subi. © Maxppp - PQR / LA Voix du Nord

Marne, France

Trois jours après le cambriolage de ses locaux de Reims, la Croix-Rouge de la Marne est encore sous le choc. Samedi dernier, un ou plusieurs individus se sont introduits dans son local. Ils ont dérobé du matériel de secouriste, notamment une centaine de couvertures de survie ou des boîtes de radio transmission. 

13.000 euros de préjudice 

La Croix-Rouge de la Marne estime à plus de 13.000 euros le préjudice subi. Il va évidemment falloir racheter une quantité importante de matériel, mais il faudra également réparer toutes les serrures, détruites au moment des faits, et améliorer la sécurité de ses locaux. 

L'association va donc devoir piocher dans son budget prévu pour 2019. C'est autant d'argent qui n'ira pas dans la formation des bénévoles. 

"Je ne vous cache pas que le moral des bénévoles en a pris un coup..." - Éric Maireaux, directeur territorial de la Croix-Rouge de la Marne 

Faute de moyens, la Croix-Rouge de la Marne demande même à ses secouristes de se déplacer avec leurs véhicules personnels. 

Rencontré par France Bleu Champagne-Ardenne, le directeur territorial de la Croix-Rouge de la Marne Eric Maireaux n'en revient toujours pas : "C'est la colère qui prime. Déjà, de voler la Croix-Rouge, on ne comprend pas le geste. Mais de voler la Croix-Rouge pendant les périodes de fêtes, ça met un coup supplémentaire. Je ne vous cache pas que le moral des bénévoles en a pris un coup. La motivation est plus difficile à trouver.

L'association a rappelé son intention de porter plainte, alors qu'une enquête a déjà été ouverte par la police de Reims.