Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Reims : condamné à 6 mois de prison ferme pour avoir sorti une arme dans un restaurant

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Un homme originaire d'Epernay a été condamné ce lundi à 6 mois de prison ferme pour avoir exhibé une arme dans le restaurant KFC à Reims vendredi 26 avril. Alcoolisé, il a sorti son pistolet devant un client pour une simple histoire de mayonnaise.

La scène s'est déroulée au deuxième étage, vendredi 26 avril, sur les coups de 23 h 05.
La scène s'est déroulée au deuxième étage, vendredi 26 avril, sur les coups de 23 h 05. © Radio France - Sophie Constanzer

Reims, France

Un homme de 28 ans a été condamné ce lundi 29 avril, en comparution immédiate, à six mois de prison ferme devant le tribunal correctionnel de Reims pour avoir sorti une arme et menacé un client dans le restaurant KFC situé place d'Erlon à Reims. C'est à la suite d'un différent futile avec un client -qui a refusé de lui donner de la mayonnaise!- que l'homme originaire d'Epernay a sorti son pistolet semi automatique qu'il portait à la ceinture. Il est alors 23 h 05 vendredi 26 avril, il y a d'autres clients au deuxième étage du restaurant KFC, et la place d'Erlon est pleine de monde. 

Un homme "incontrôlable" au moment de son interpellation par la police

La police est alertée et lorsqu'elle arrive sur les lieux, l'homme refuse d'obtempérer et se débat violemment. Selon l'avocate de deux fonctionnaires de police qui sont intervenus ce soir là, il a résisté à une clé de bras et une clé d'épaule. Sans compter que l'homme était très alcoolisé. "J'avais bu avec mes copains depuis 19 h à Epernay et après on est venu à Reims...", explique le jeune sparnacien. Mais aucune explication sur ce pistolet qu'il portait à la ceinture. "A jeun, j'aurai jamais été comme ça... "

Il était jugé ce lundi pour violence avec menace d'une arme, port prohibé d'arme de catégorie B, et rébellion avec arme. Il a déjà six mentions au casier judiciaire, dont une condamnation pour port d'arme prohibé en 2017. Vendredi soir, le pistolet était chargé puisque 9 cartouches ont été retrouvées. Le prévenu, qui a été maintenu en détention à l'issue de l'audience, a également été condamné à une interdiction de porter une arme.