Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Reims : elle abandonne ses enfants et s'envole pour Miami

vendredi 13 juillet 2018 à 17:46 Par Sylvie Bassal, France Bleu Champagne-Ardenne et France Bleu

Une femme de 33 ans a comparu ce vendredi devant le tribunal correctionnel de Reims pour délaissement de mineurs de 15 ans. La semaine dernière, elle avait laissé ses enfants à l'école et s'était envolée pour Miami aux Etats-Unis. Ses enfants de 6 et 8 ans ont été placés par les services sociaux.

La salle d'audience du tribunal correctionnel de Reims
La salle d'audience du tribunal correctionnel de Reims © Radio France - Sylvie Bassal

Reims, France

A la barre du tribunal de Reims ce vendredi 13 juillet, la jeune femme ne cherche pas d'excuses. Elle donne des explications. "J'ai pété les plombs"dit-elle à la présidente. Elle est sans emploi, ne vit qu'avec les allocations de l'Etat et s'occupe seule de ses enfants de 6 et 8 ans. Son ex-mari habite Londres depuis longtemps, ne voit que rarement ses enfants et seulement par écran d'ordinateur interposé. Sa petite fille est suivie pour un autisme sévère. "Je n'en pouvais plus, je pleurais tout le temps et j'ai pensé que mes enfants seraient plus heureux sans moi" dit-elle dans un sanglot.

Un billet d'avion pour Miami

Le 29 juin dernier, elle programme son départ, achète un billet d'avion pour les Etats-Unis, elle y est née et elle veut s'y ressourcer. Le 6 juillet, son fils est à l'école, sa fille en hôpital de jour, elle prend le train pour Roissy, l'avion pour Miami. "Mais que pensiez-vous qu'il allait se passer ?" demande la présidente. " Je pensais que la famille de mon ex-mari, ses frères s'occuperaient de mes enfants " répond la jeune femme. "Vous les aviez prévenus ? questionne la présidente du tribunal ? "Non". La jeune femme pleure, de gros sanglots. Pendant son absence, les enquêteurs lancent un appel pour disparition inquiétante. Elle donnera de ses nouvelles trois jours après, un coup de fil à l'école pour savoir comment vont les enfants. De retour à Roissy, elle est interpellée et placée en garde à vue pour délaissement d'enfants. Un délit très rare reconnait le procureur de la République.

Un burn-out d'ordre familial

Un pétage de plombs, c'est comme ça qu'elle explique son départ, sa fuite. Une sorte de burn-out dit l'expert qui l'a examinée pendant sa garde à vue. Elle a craqué. Une jeune femme fragilisée par un isolement social et familial. Diplômé bac + 4 en gestion du patrimoine, elle n'a plus travaillé depuis la fin d'un stage de fin d'études dans une grande banque et la naissance de ses enfants. A la barre, elle dit qu'elle n'est pas faite pour être femme au foyer, qu'elle a honte de vivre des allocations de l'Etat.

2 mois de prison avec sursis et mise à l'épreuve pendant 2 ans

"Vous ne devez pas avoir honte, mais vous devez demander de l' aide" lui dit le procureur de la République en réclamant au tribunal une peine de prison avec sursis. "Personne ne doit abandonner ses enfants, c'est ce qu'il y a de pire pour un enfant, un abandon brutal et sans explication." Elle le sait. Elle le comprend.

C'était le procès d'une femme isolée mais aussi le procès d'une femme qui a abandonné ses enfants. Elle promet de ne plus jamais les abandonner. Elle dit regretter. Tout le monde a envie de la croire. Elle est condamnée à 2 mois de prison avec sursis et mise à l'épreuve avec obligation de soin. Ses enfants vont encore rester placés quelque temps.