Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Fin de l'appel à témoins à Reims, le "possible enlèvement" était en fait "un différend conjugal"

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Champagne-Ardenne, France Bleu

La police nationale de Reims (Marne) met fin à l'appel à témoins lancé après un possible enlèvement samedi matin, rue Desbureaux. Il s'agirait selon les premiers éléments d'un différend conjugal.

Image d'illustration.
Image d'illustration. © Radio France - Emmanuel Bouin

Il est près de 11 heures, ce samedi 26 décembre, lorsque la police nationale de Reims (Marne) est appelée pour ce qui semble être un enlèvement, rue Desbureaux. Une riveraine, alertée par son enfant, aperçoit à sa fenêtre une silhouette, embarquée de force à l'intérieur d'une voiture grise.

Selon son témoignage, deux autres personnes se trouvent à bord du véhicule et semblent maintenir la personne embarquée, vêtue à priori d'un pantalon rose. Le véhicule prend la fuite au bout de quelques secondes en direction de la rue de Neufchâtel avant de se volatiliser.

Des appels au secours entendus

Les policiers entament une enquête de voisinage, ils n'en obtiendront rien si ce n'est qu'une autre riveraine dit avoir entendu des cris, des appels au secours à ce moment de la journée, sans davantage de précision. Du côté du commissariat, aucune disparition n'est signalée, ce qui complique la tâche des enquêteurs qui ne se basent que sur deux témoignages.

L'appel à témoins suspendu au bout d'une journée

Le parquet de Reims a demandé, ce lundi, à la police nationale de lancer un appel à témoins pour savoir ce qu'il s'est réellement passé, s'il s'agit d'une blague ou d'un réel kidnapping. Ce mardi midi, l'appel à témoins a été interrompu par le commissariat de Reims. Selon les premiers éléments de l'enquête, il ne s'agirait pas d'un enlèvement mais d'une dispute conjugale. Les investigations sont encore en cours.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess