Faits divers – Justice

Un lycéen poignardé devant le lycée Roosevelt à Reims : un camarade en garde à vue

Par Sophie Constanzer et Sylvie Bassal, France Bleu Champagne-Ardenne et France Bleu lundi 10 octobre 2016 à 14:30 Mis à jour le lundi 10 octobre 2016 à 18:35

Lycée Roosevelt de Reims
Lycée Roosevelt de Reims - Capture d'écran Google Map

Un élève de première du lycée Roosevelt à Reims, âgé de 17 ans, a été agressé à l'arme blanche ce lundi 10 octobre devant son établissement scolaire. L'agresseur présumé, âgé lui de 16 ans, s'est rendu à la police à la mi-journée. Il évoque une bagarre qui a mal tourné.

L'agression à l'arme blanche s'est produite à 10 h, ce lundi 10 octobre devant le lycée Franklin Roosevelt de Reims dans la Marne. Un élève de classe de première âgé de 17 ans a été poignardé au niveau de l'abdomen au moment de la récréation par un autre élève de l'établissement âgé lui de 16 ans. Sérieusement blessée, la victime a été rapidement prise en charge par les secours, et transportée au CHU de Reims. "Son pronostic vital n'est plus engagé" a précisé Jean-Pascal Arlaux, procureur adjoint de Reims lors d'une conférence de presse à 18h.

L'agresseur présumé s'est rendu à la police

L'agresseur présumé, un élève de seconde du lycée Franklin Roosevelt à Reims, s'est rendu à la police, avec sa mère, à la mi-journée ce lundi, et a été placé en garde à vue au commissariat de Reims. "La personne mise en cause a subi des coups de la victime et pour se défendre, elle-même a porté des coups avec un objet pointu. Il dit que c'est une paire de ciseaux mais l'arme n'a pas été retrouvée", précise Jean-Pascal Arlaux. Les témoignages d'élèves du Lycée Franklin Roosevelt confirment qu'une rixe aurait éclatée devant le lycée à l'heure de la récréation et que les deux jeunes hommes s'étaient déjà battu quelques jours avant à la sortie des cours. La victime doit être entendue par la police ce mardi.

Une cellule psychologique mise en place

L'inspecteur d'académie s'est rendu sur place et dans un communiqué, la rectrice d'académie de Reims fait part de sa vive émotion après cette agression. Une cellule médico-psychologique a été activée et doit rester à disposition des élèves et de l'ensemble de la communauté éducative. "Tant que besoin", précise la rectrice, Hélène Insel dans le communiqué.

Partager sur :