Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Reims : une fausse alerte à la bombe à la gare provoque la pagaille

dimanche 12 novembre 2017 à 8:23 Par Sophie Constanzer, France Bleu Champagne-Ardenne et France Bleu

Les forces de l'ordre ont été alertées samedi soir vers 19 h et près de 200 personnes ont du être évacuées du TGV qui partait de la gare de Reims en direction de Paris à 19 h 13. Résultat : une grosse pagaille, pour ce qui se révèle être une fausse alerte à la bombe.

L'alerte a été donnée vers 19 h dans un train au départ de Paris.
L'alerte a été donnée vers 19 h dans un train au départ de Paris. © Maxppp - Remi Wafflart

Reims, France

L'alerte a été donnée à bord du TGV Reims-Paris de 19 h 13 samedi soir, vers 19 h. Dans la voiture 15 du train, un mineur aurait demandé l'heure à un passager et une fois sa réponse obtenue, il a prononcé cette phrase : " ça va, j'ai encore le temps de tout faire sauter". Un passager, inquiet, a alors alerté les forces de l'ordre. Résultat : les près de 200 passagers du TGV ont donc été évacués par les forces de l'ordre vers le parc Colbert, et une équipe de démineurs a été envoyée sur place.

Important dispositif de sécurité

Le mineur à l'origine de la panique a été interpellé. Mais pendant plus de deux heures, le parvis et le hall de la gare de Reims ont été fermés au public et le trafic des trains interrompu, le temps de lever le doute. Samedi soir, le jeune homme à l'origine de la fausse alerte devait passer la nuit en garde à vue.