Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Météo : 13 départements en vigilance rouge canicule, 47 en vigilance orange aux orages
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

Relance éco : le retour galopant du public à l'hippodrome d'Abbeville

-
Par , France Bleu Picardie

La relance éco des hippodromes d'Abbeville et d'Amiens passe par le retour du public dans les gradins. Abbeville était dimanche 12 juillet le premier hippodrome du Nord a retrouver ses turfistes.

L'hippodrome d'Abbeville est le premier du Nord à retrouver les courses en public ce dimanche 12 juillet
L'hippodrome d'Abbeville est le premier du Nord à retrouver les courses en public ce dimanche 12 juillet © Radio France - Elodie Touchais

Les adeptes des courses de chevaux de retour dans les gradins de l'hippodrome d'Abbeville, premier du Nord à rouvrir ce dimanche 12 juillet au public.  A Amiens, ce sera vendredi 18 juillet. D'ici là, les courses restent à huis clos.

718 entrées pour la reprise des courses en public à l'hippodrome d'Abbeville

C'est presque un record ! Pour la reprise des courses en public, l'hippodrome d'Abbeville a enregistré ce dimanche 718 entrées (adultes et enfants). Preuve que les amateurs des champs de course étaient en manque pour Dominique Delannoy ravi de ce succès. Le président de la société des courses au trot d'Abbeville pour qui il devenait urgent de reprendre.  Son inquiétude après le confinement : perdre une réunion . C'est préjudiciable pour "nos finances" mais surtout pour les professionnels. Les "entraîneurs, les drivers" qui, sans courses disputées, ne rentrent pas d'argent.

718 entrées enregistrées pour cette reprise des courses en public à l'hippodrome d'Abbeville
718 entrées enregistrées pour cette reprise des courses en public à l'hippodrome d'Abbeville © Radio France - Elodie Touchais

La priorité est de faire revenir le public

Pour l'hippodrome d'Abbeville, il est encore trop tôt pour mesurer l'impact financier de ce confinement. Mais Dominique Delannoy reste confiant, persuadé de pouvoir "limiter les dégâts". Sa priorité est aujourd'hui de faire revenir le public sur son champ de course. La société des courses au trot d'Abbeville est dit-il une association. "Le but n'est pas de faire du bénéfice" rappelle son président, "c'est d’équilibrer les comptes" et surtout de "faire plaisir" aux amoureux des chevaux. 

200 000 euros de pertes pour l'hippodrome d'Amiens

A Amiens, le retour du public à l'hippodrome ne se fera pas avant vendredi 18 juillet. La période de confinement et l'organisation depuis début juin de courses à huis clos ont fait plonger les comptes de l'hippodrome d'Amiens. Il affiche 200 000 euros de pertes, soit une baisse de 30% de son chiffre d'affaire résume la directrice de l'hippodrome qui sait déjà que le retour du public ne permettra pas de compenser. "On n'a pas le choix, il va falloir faire des économies"  prévient Carole Savreux.  

Des nouveautés pour séduire plus de spectateurs à Amiens

Pour renflouer les caisses, l'hippodrome pense développer la location de sa structure et de ses salles à des entreprises ou des particuliers. La directrice promet aussi des nouveautés, de "se réinventer" dès le retour du public ! Les éleveurs, propriétaires de chevaux ou drivers seront désormais mis en avant. Il s'agira de "raconter leur histoire" et plus seulement leurs performances. Désormais, à chaque réunion hippique, "un éleveur, un propriétaire coup de cœur" sera présenté par le président de la société des courses. L'objectif est de séduire les néophytes, ceux qui n'y connaissent rien au monde des courses et qui hésitent à parier !

La relance éco sur les hippodromes d'Abbeville et d'Amiens est à réécouter ici

Choix de la station

À venir dansDanssecondess