Faits divers – Justice

Relaxe générale dans l'affaire de l'amiante au Parlement européen à Strasbourg

Par Céline Rousseau, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass jeudi 8 septembre 2016 à 9:13

Le Parlement européen à Strasbourg
Le Parlement européen à Strasbourg © Maxppp -

Le tribunal correctionnel de Strasbourg a prononcé une relaxe générale ce jeudi dans l'affaire de l'amiante au Parlement européen. 325 personnes exposées à des poussières d'amiante s'étaient portées partie civile.

Dans l'affaire de l'amiante au Parlement européen, le tribunal correctionnel de Strasbourg a prononcé ce jeudi la relaxe des trois prévenus : le maître d'oeuvre, l'entreprise de plâtrerie et le coordinateur sécurité du chantier.

Le tribunal a estimé que l'infraction n'était pas caractérisée. Le chantier a eu lieu en 2013 dans le bâtiment Winston Churchill du Parlement européen de Strasbourg. Des ouvriers ont percé deux piliers métalliques qui contenaient de l'amiante. Plus de 1.600 personnes ont pu respirer les poussières dégagées par les travaux, des agents du Parlement européen et du Conseil de l'Europe, qui se partageaient les locaux, des ouvriers ainsi que des prestataires extérieurs. Le dossier comptait 325 parties civiles. Après cinq reports le procès s'était tenu le 25 mai dernier.