Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

EN IMAGES : A Rennes, une nouvelle marche blanche pour ne pas oublier Dorian

-
Par , France Bleu Armorique, France Bleu Cotentin

Près de 100 personnes ont participé à une marche blanche ce samedi 19 octobre à Rennes, en mémoire de Dorian, mort en juillet 2018, roué de coups devant la discothèque l'Espace boulevard de la Tour d'Auvergne. Une plaque commémorative a été dévoilée.

Dorian a été tué devant la discothèque l'Espace à Rennes en juillet 2018
Dorian a été tué devant la discothèque l'Espace à Rennes en juillet 2018 © Radio France - Maxime Bossonney

Rennes, France

Toujours la même photo sur les t-shirts et les banderoles, celle d'un jeune homme de 24 ans souriant, prenant un café en bord de mer. Dorian Guémené adorait la mer. Il vivait à Saint-Malo, avant d'être battu, à mort, devant une discothèque de Rennes en juillet 2018, boulevard de la Tour d'Auvergne.

Le cortège est parti de la place des Lices pour rejoindre le lieu du drame - Radio France
Le cortège est parti de la place des Lices pour rejoindre le lieu du drame © Radio France - Maxime Bossonney

Un an et demi après, la famille ne veut pas oublier. "Plus jamais ça", c'était le message de cette nouvelle marche blanche ce samedi 19 octobre. Une centaine de personnes, surtout des proches, ont entouré les parents de Dorian Guémené, pour une longue déambulation, silencieuse, émouvante, de la place des Lices au lieu du drame.

"Un regard, une parole de travers, et on vous tombe dessus" se désole la grand-mère de Dorian, Jeanne-Michèle. "Je ne comprends pas cette violence, d'où ça vient ? Nous ne sommes pas dans un film, enlever la vie à quelqu'un c'est inqualifiable." s'interroge-t-elle.

"Des marches blanches, il ne faudrait pas en faire toutes les semaines"

Lui ; était tout devant pendant la marche, il portait la grande banderole qui ouvrait le cortège ; Bruno, le cousin du papa de Dorian Guémené a lui-même été victime d'une agression il y a quelques années. Il ne reconnaît plus Rennes : "Devant les boîtes avant il y avait toujours des moments chauds" explique-t-il, "mais jamais un tel déferlement de violence... pas des coups de marteaux, de couteaux. Pour des futilités ça peut partir en drame" regrette-t-il. "Des marches blanches, il ne faudrait pas en faire toutes les semaines, c'est plus possible."

Une plaque commémorative a été dévoilée, en présence de la maire de Rennes Nathalie Appéré, à l'endroit où Dorian est décédé. Les parents de Dorian veulent faire de cet endroit un lieu de mémoire : "Ça le représente bien, il y a la Conchée en fond, et sa photo. Au moins on peut mettre un visage sur lui" explique Philippe Guémené, le papa du jeune homme. "On a voulu mettre cette plaque pour dire que ça s'est passé ici, et qu'il ne faut pas que ça recommence".  Philippe Guémené en a d'ailleurs profité pour demander à la maire de Rennes plus de caméra de sécurité notamment en sortie de discothèque et de bars de nuit.

La famille appelle tous les passants à respecter cette plaque commémorative.

La plaque est placé précisément sur le lieu du drame - Radio France
La plaque est placé précisément sur le lieu du drame © Radio France - Maxime Bossonney

Après la reconstitution des faits le 11 octobre dernier, la prochaine étape est une confrontation entre les auteurs présumés de l'agression mortelle. Le procès en assise lui, ne déroulera pas avant 2021.

Choix de la station

France Bleu