Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Rennes : 400 gilets jaunes dans les rues malgré l'interdiction de manifester, des heurts en centre-ville

dimanche 27 janvier 2019 à 11:48 Par Maxime Bossonney, France Bleu Armorique et France Bleu Breizh Izel

Près de 400 gilets jaunes ont déambulé dans les rues de Rennes ce samedi 26 janvier, malgré l'arrêté préfectoral interdisant les manifestations. Des heurts ont éclaté dans le centre-ville historique, certains manifestants ont envahi les voies de la gare. Il y a eu une dizaine d'interpellations.

Une dizaine de personnes ont été interpellées après un nouveau samedi de tension à Rennes
Une dizaine de personnes ont été interpellées après un nouveau samedi de tension à Rennes © Radio France - Maxime Bossonney

Rennes, France

Près de 400 manifestants ont défilé dans les rues de Rennes pour l'acte 11 des gilets jaunes. Manifestation pourtant interdite par la préfecture. Ils se sont rejoint place de la République à 14h00 avant un parcours autour de la place de la République.

Mais vers 15h30, une centaine de personnes, dont une cinquantaine masqués, s'est séparée du cortège pour entrer dans la gare. Ils ont ensuite envahi les voies ce qui a eu pour conséquence un arrêt pendant 40 minutes du trafic des trains. Certains TER et TGV ont eu des retards entre 30 et 40 minutes.

Gilets jaunes et manifestants masqués ont envahi les voies provoquant l'arrêt du trafic des trains - Radio France
Gilets jaunes et manifestants masqués ont envahi les voies provoquant l'arrêt du trafic des trains © Radio France - Maxime Bossonney

Ce groupe a ensuite voulu rejoindre de nouveau la place de la République, semant des poubelles et des barrières sur la route notamment avenue Janvier. Barricades automatiquement ramassées par des gilets jaunes pacifistes scandant "Dehors les casseurs !".

Les choses ont dégénéré une heure plus tard au niveau des Galeries Lafayettes. Le groupe de casseurs a réussi à atteindre le centre-ville, derrière la place de la mairie, et a encerclé les CRS rue de l'Horloge. Les forces de l'ordre ont alors été attaqué par des manifestants présents pour en découdre. La police a dû faire usage de gaz lacrymogène.

La situation était tendu tout au long de l'après-midi dans le centre-ville - Radio France
La situation était tendu tout au long de l'après-midi dans le centre-ville © Radio France - Maxime Bossonney
Plusieurs poubelles ont été incendiées par des groupes de casseurs - Radio France
Plusieurs poubelles ont été incendiées par des groupes de casseurs © Radio France - Maxime Bossonney

Tout au long de l'après-midi les forces de l'ordre ont essayé de mettre la main sur des petits groupes qui déambulaient entre la place Sainte-Anne, la place de la Mairie, la place du Champ-Jacquet et la place du parlement de Bretagne. Des poubelles ont été brûlées devant le Parlement et la porte du bâtiment historique a été tagué. 

La porte du Parlement de Bretagne a été tagué - Radio France
La porte du Parlement de Bretagne a été tagué © Radio France - Maxime Bossonney
La statue de Leperdit place du Champ-Jacquet a lui aussi eu le droit à son gilet jaune - Radio France
La statue de Leperdit place du Champ-Jacquet a lui aussi eu le droit à son gilet jaune © Radio France - Maxime Bossonney

Les forces de l'ordre n'ont alors pas hésité à faire usage à de nombreuses reprises aux gaz lacrymogènes, notamment dans les rues commerçantes noires de monde en ce samedi. Les commerçants et les clients de la rue Le Bastard ont été obligé de se réfugier dans les magasins afin de se protéger des gaz et des affrontements.

L'air était difficilement respirable dans les rues commerçantes - Radio France
L'air était difficilement respirable dans les rues commerçantes © Radio France - Maxime Bossonney

Vers 18h30, les choses se sont un peu calmées, les forces de l'ordre étaient encore présents en très grands nombres place Sainte-Anne. En début de soirée ils essayaient encore de mettre la main sur des petits groupes de casseurs encore disséminés dans le centre-ville.

Au total il y a eu 10 interpellations, mais pas de blessés. Un mineur a été relâché mais 9 autres personnes sont toujours en garde à vue ce dimanche midi au commissariat de Rennes pour outrage ou détention d'engins pyrotechniques et bombes de peinture.