Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Rennes : cinq jeunes toujours en garde à vue après la bagarre place de la mairie

-
Par , , France Bleu Armorique

Samedi 27 mars, une bagarre a éclaté en plein après-midi sur la place de la mairie à Rennes (Ille-et-Vilaine). Ce lundi 29 mars, cinq jeunes sont encore placés en garde à vue. Une information judiciaire doit être ouverte.

L'hôtel de police de Rennes.
L'hôtel de police de Rennes. © Maxppp - Marc Ollivier

Cinq personnes, dont quatre mineurs sont toujours en garde à vue ce lundi 29 mars après la bagarre qui a fait quatre blessés dont un grave ce samedi 27 mars sur la place de l'hôtel de ville de Rennes.

Un affrontement entre jeunes de quartiers ?

Le parquet de Rennes annonce par ailleurs l'ouverture d'une information judiciaire dans la journée afin de déterminer les circonstances précises de cette rixe qui s'est déroulée en plein après-midi entre une quinzaine de jeunes. Les cinq personnes en garde à vue habitent Rennes, précise le procureur de la République. Selon lui, cet affrontement pourrait "résulter d'une rivalité de quartiers (Villejean-Beauregard / La Bellangerais-Patton) sans que le motif précis du contentieux ne soit pour l'heure clairement établi", ajoute Philippe Astruc auprès de nos confrères de l'Agence France Presse. 

Lors de cette bagarre, un jeune homme de 18 ans a été blessé à la fesse et un autre de 16 ans au pied. L'adolescent de 14 ans grièvement blessé au thorax, a été opéré samedi soir. Ses jours ne sont plus en danger. Toutes les blessures ont été provoquées à l'arme blanche mais aucun couteau n'a été retrouvé. La police en a revanche mis la main sur deux marteaux. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess