Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Rennes : des syndicats étudiants accusent des vigiles du Crous de violence

-
Par , France Bleu Armorique

Trois syndicats étudiant de l'Université de Rennes 2 accusent des vigiles d'avoir violenté des étudiants qui participaient ce mercredi 04 décembre à une opération "Resto'U Gratuit" au restaurant universitaire le Métronome.

Les faits se sont produits au restaurant universitaire Le Métronome sur le campus Villejean
Les faits se sont produits au restaurant universitaire Le Métronome sur le campus Villejean - Capture d'écran Maps

Rennes, France

Vers 12h30 ce mercredi 04 décembre, une quarantaine d'étudiants participent à une opération "Resto'U gratuit" au restaurant universitaire Le Métronome sur le campus Villejean de l'Université Rennes 2. C'est la troisième opération de ce genre depuis quelques semaines afin de dénoncer la précarité étudiante.

Mais cette fois-ci, le Crous a fait appel à des vigiles afin de maintenir le calme et l'ordre dans le restaurant. Selon trois syndicats étudiant (Solidaires étudiant-e-s, Armée de Dumbledore, FSE), ces mêmes vigiles s'en seraient pris à plusieurs étudiants, en les repoussant violemment à l'extérieur du bâtiment. Certains étudiants parlent de bousculades, de tentative d'étranglement, de coups et d'insultes de la part de plusieurs vigiles. 

Les organisations syndicales dénoncent et condamnent dans un communiqué ces violences et parlent de "répression inédite d’un mouvement légitime de lutte contre la précarité étudiante". Ces syndicats étudiant demandent d'ailleurs à être reçus par le recteur d’académie et le directeur du Crous de Rennes".

Mais de son côté le Crous ne donne absolument pas la même version des faits. L'organisme estime que ce sont les manifestants qui ont agressé les agents et le personnel. La société des agents de sécurité devrait porter plainte, ainsi que le Crous Rennes-Bretagne qui parle également de dégradations dans le restaurant.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu