Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Rennes : ils marchent pour rendre hommage à Yanis, décédé après avoir été percuté par une fourgonnette

-
Par , France Bleu Armorique, France Bleu

Plus de 200 personnes se sont réunies ce samedi matin à Rennes pour une marche blanche en hommage à Yanis, quatre ans, décédé après avoir été percuté par une fourgonnette une semaine plus tôt. Une très vive émotion dans ce quartier du Blosne pour les proches et la famille du petit garçon.

Une marche blanche organisée sur deux heures dans le quartier du Blosne à Rennes
Une marche blanche organisée sur deux heures dans le quartier du Blosne à Rennes © Radio France - Alexandre Frémont

Rennes, France

Plus de 200 personnes se sont données rendez-vous ce samedi matin devant le centre culturel du Triangle, dans le quartier du Blosne, dans le Sud de Rennes pour une marche blanche en hommage à Yanis, ce petit garçon de quatre ans mort des suites de ses blessures après avoir été percuté par une fourgonnette il y a une semaine. Après un discourt prononcé par Jean-Yves Rouleau, l'initiateur de cette marche blanche, tous ont pris la direction du lieu de l'accident, l'angle du Boulevard Louis Volclair et de la rue de Châtillon. 

Dans le cortège, des enfants, des parents, des personnes âgées, des habitants du quartier mais pas seulement. "On se sent tous concerné par ce qui est arrivé", souffle une mère de famille qui habite boulevard Clémenceau. "Je n'arrête pas de dire à mon fils qu'il faut redoubler de vigilance sur les passages piétons", conclut-elle. 

Le cortège s'est élancé du centre culturel du Triangle, dans le quartier du Blosne pour rejoindre les lieux du drame - Radio France
Le cortège s'est élancé du centre culturel du Triangle, dans le quartier du Blosne pour rejoindre les lieux du drame © Radio France - Alexandre Frémont

Tout le monde est silencieux, une fleur à la main, marchant vers le lieu du drame. On entend ici et là des discussions autour de la sécurité autour des routes, sur les trottoirs ou sur les passages protégés. "Moi je me suis faite renverser à vélo quand j'étais petite, sur un passage piéton", raconte une habitante à une autre. "Je m'en suis sortie sans trop de soucis mais depuis, je ne remonte plus du tout sur un vélo. Je n'ai même pas pu apprendre à en faire à mon fils"

Une minute de silence 

Il faut environ 25 minutes pour rejoindre le lieu du drame, situé en face d'un magasin Lidl. Là, tout le monde se succède pour déposer sa fleur dans la haie qui longe tout le boulevard Volclair. Trois personnes attachent une banderole où on peut lire : "À notre petit ange parti trop tôt, à jamais dans nos cœurs". Un morceau de musique est joué à la clarinette, suivi d'une minute de silence pour Yanis et puis c'est le temps du recueillement. "Samedi soir quand on a appris la nouvelle, on était abattu", se souvient Marie-France, une proche de la famille. Avec son mari Jean-Yves, ils ont organisé cette marche blanche, une semaine pile après l'accident. "Toute la semaine a été la pire semaine que l'on a pu vivre"

Des fleurs blanches et une banderole en hommage au petit Yanis - Radio France
Des fleurs blanches et une banderole en hommage au petit Yanis © Radio France - Alexandre Frémont

De voir autant de monde et ces fleurs déposées pour son fils, Younes, le papa du petit Yanis, est touché : "Ça soulagera un peu sa maman quand elle verra tout ça. C'est très important pour nous, pour toute la famille".  La mère d'ailleurs, qui était sur le passage piéton avec Yanis et son grand frère, se remet petit à petit de ses blessures à l'hôpital. 

Les fleurs restent mais la banderole a été retirée dans la soirée et donnée à la maman. Les habitants comme la famille attendent maintenant un geste de la part de la mairie pour améliorer la sécurité du carrefour.