Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

"Actes dégradants et sexistes" : des sanctions après le week-end d'intégration des étudiants en Staps de Rennes 2

-
Par , France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel

Le week-end d'intégration des étudiants en Staps a donné lieu à des critiques sur les réseaux sociaux. Des images montrant des étudiants dans des situations jugées dégradantes ont été diffusées. L'université de Rennes 2 a décidé de prendre des sanctions.

Des vidéos et photos du week-end d'intégration circulent sur les réseaux sociaux.
Des vidéos et photos du week-end d'intégration circulent sur les réseaux sociaux. - Captures d'écran Facebook

Rennes, France

Le bureau des étudiants en Staps de l'université de Rennes 2 est au cœur d'une polémique sur les réseaux sociaux. Ces dernières heures, des étudiants ont diffusé sur Twitter et Facebook des images du week-end d'intégration réalisé la semaine passée par ces élèves en sciences et techniques des activités physiques et sportives. 

Une guirlande de 128 soutiens-gorge jugée "sexiste"

On y voit un étudiant boire l'eau des toilettes, une étudiante se baigner dans une fontaine du centre-ville, une autre faire de la danse autour d'une barre dans une rame de métro. L'image la plus commentée est celle d'un étudiant devant une guirlande de 128 soutiens-gorge. "Bizutage et sexisme, gros combo gagnant. On adore. Vous êtes juste, JUSTE la honte de Rennes 2" écrit Stella sur Facebook. Son post a été commenté près de 200 fois en moins de 24 heures et les étudiants sont partagés entre colère et soutien. "Sachez quand même que les gens qui ont choisi de participer à cette semaine de défis terminant ont payé leurs places. Oubliez pas que cette chaîne de soutifs était un défi rapportant des points, comme tous les autres défis, facultatifs qui plus est ..." réplique Benoît.

Gags potaches ou gestes dégradants et humiliants ? Si le débat est ouvert chez les étudiants, la direction de l'université de Rennes 2, elle, a tranché. Ce mercredi après-midi, elle explique sur Twitter qu'elle "condamne fermement ces pratiques interdites par loi et en totale contradiction avec ses valeurs et ses missions de service public." Dans l'immédiat, l'établissement engage une procédure de résiliation de l’agrément de l'association concernée et suspend ses activités sur l'ensemble des campus. Une enquête interne est lancée et le procureur de la République a été alerté. "J'ajoute que les organisateurs avaient été reçu par le conseiller juridique de l'université et qu'ils connaissaient les risques," précise Olivier David, le président de Rennes 2.

Pour le moment, le président du bureau des étudiants ne souhaite pas s'exprimer. Toutes les images de ce week-end ont été retirées des réseaux sociaux en fin de journée ce mercredi 2 octobre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu