Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Rennes : le député LREM Mustapha Laabid condamné à six mois avec sursis et trois ans d'inéligibilité

Mustapha Laabid, député LREM d'Ille-et-Vilaine, a été condamné ce mardi par le tribunal correctionnel de Rennes à six mois de prison avec sursis, trois ans d'inéligibilité et 10.000 euros d'amende pour abus de confiance. Son avocat annonce que le parlementaire va faire appel.

Le député LREM d'Ille-et-Vilaine Mustapha Laabid, lors de son procès à Rennes pour abus de confiance. 3 juin 2019.
Le député LREM d'Ille-et-Vilaine Mustapha Laabid, lors de son procès à Rennes pour abus de confiance. 3 juin 2019. © Radio France - Benjamin Fontaine

Mustapha Laabid, député LREM d'Ille-et-Vilaine, a comparu le 3 juin 2019 devant le tribunal correctionnel de Rennes pour abus de confiance au préjudice de l'association d'insertion professionnelle "collectif intermède" qu'il présidait jusqu'en 2017. La justice lui reproche d'avoir utilisé à des fins personnelles des fonds de cette association financée uniquement par des subventions publiques.  Le montant du préjudice s'élève à 21.545 euros. "Ces détournements apparaissent comme conséquents" a estimé le tribunal qui avait mis son jugement en délibéré.

Absent à l'énoncé du jugement

Le tribunal correctionnel de Rennes a suivi en grande partie les réquisitions du parquet en condamnant l'élu ce mardi à six mois de prison avec sursis, trois ans d'inéligibilité et 10.000 euros d'amende. 

Mustapha Laabid était absent à l'énoncé du jugement mais son avocat a annoncé qu'il allait faire appel. "C'est une décision décevante" réagit Me William Pineau, "Mustapha Laabid a protesté en permanence de sa bonne foi quant à l'utilisation des fonds de cette association avant qu'il soit député pour l'essentiel des fait qu'on lui reproche. Cette décision ne correspond en aucun cas à ce que nous représentons de ce dossier." 

Lors de l'audience en juin, le député avait reconnu une gestion "maladroite et approximative" des fonds de l'association.  L'appel suspend toute décision de justice.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess