Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Rennes : le président des commerçants menacé après ses propos sur les "gilets jaunes"

Après la manifestation des "gilets jaunes" samedi 29 juin à Rennes, le président de l'association des commerçants Charles Compagnon a pris la parole pour dire sa colère. Depuis, il subit une campagne de harcèlement sur les réseaux sociaux. Il a porté plainte.

Depuis dimanche, Charles Compagnon reçoit des menaces sur Internet.
Depuis dimanche, Charles Compagnon reçoit des menaces sur Internet. © Radio France - Benjamin Fontaine

Rennes, France

Il n'en revient pas. Trois jours après son coup de gueule contre les violences commises à Rennes lors de la manifestation des "gilets jaunes" du samedi 29 juin, Charles Compagnon ne décolère pas. "Je subis une vraie campagne de harcèlement sur Internet. Des gens appellent à me nuire en déposant des commentaires négatifs sur TripAdvisor. _Il y a des menaces contre moi sur des pages Facebook de gilets jaunes_," explique le patron du restaurant "Le Carré" sur la place des Lices.

"Le patron traite lamentablement ses potentiels clients ! Se permet de les insulter et de les diffamer en public ! A fuir !" ou encore "le patron de ce restaurant est une personne peu recommandable, ayant des opinions très limiter. A éviter à tout prix" Voilà le genre de commentaires que l'on peut lire depuis samedi sur le site de notation des restaurants. "Certaines personnes se servent de cet outils comme d'un outil politique. Ça n'a rien à faire sur ce genre de site", s'agace Charles Compagnon. "Ces gens défendent le pouvoir d'achat et l'emploi mais il faut croire que ça ne les dérangerait pas de mettre 16 salariés à la rue si je venais à fermer le restaurant."

Ces avis ont été laissés sur TripAdvisor. - Aucun(e)
Ces avis ont été laissés sur TripAdvisor. - Capture d'écran TripAdvisor

"Ce sont mes salariés qui ont vu passer les appels à aller me diffamer sur des groupes Facebook. Ils m'ont prévenu. J'ai reçu beaucoup de messages de soutiens, ça fait chaud au cœur. Des gens appellent à me brûler. C'est hallucinant ! Dans quelle époque et où vivons-nous ? Nous ne sommes pas au Vénézuela ou dans les années 30 en Allemagne ! Je ne vais pas me laisser faire car la liberté d'expression existe dans cette République et je compte bien la faire respecter," assure le restaurateur. 

Une plainte pour harcèlement et diffamation

Plusieurs auteurs des commentaires laissés sur les réseaux sociaux ont pu être identifiés. Des captures d'écran ont été réalisées. Charles Compagnon a porté plainte au commissariat de Rennes ce mardi 2 juillet pour harcèlement et diffamation publique.

"