Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Rennes : les cambrioleurs de la Préfecture de Région interpellés

vendredi 27 avril 2018 à 17:15 Par Céline Guétaz, France Bleu Armorique et France Bleu Breizh Izel

Après le cambriolage de la Préfecture de Région à Rennes dans la nuit du 18 au 19 avril, deux personnes ont été interpellées. Agées de 27 et 28 ans, elles ont reconnu avoir dérobé un aspirateur, un ordinateur, un extincteur mais aussi le portrait d'Emmanuel Macron.

La Préfecture de Région de Rennes avait été cambriolée dans la nuit du 18 au 19 avril 2018
La Préfecture de Région de Rennes avait été cambriolée dans la nuit du 18 au 19 avril 2018 © Maxppp - Emmanuel Schmitt

"L'intention première n'étaient pas de cambrioler la Préfecture"ont assuré les deux personnes interpellées. Très alcoolisés ce soir-là, les deux rennais ont indiqué qu'ils voulaient se rendre au festival Mythos, sans payer, en passant par les jardins du préfet. 

Mais en route, ils sont entrés dans les bâtiments de la Préfecture. Ils ont dérobé un aspirateur, un extincteur, un ordinateur, mais aussi le portrait d'Emmanuel Macron. C'était dans la nuit du 18 au 19 avril. 

Une semaine après, grâce aux images de vidéo-surveillance, mais surtout grâce aux traces ADN retrouvées sur place, l'enquête a permis d'identifier l'un des voleurs. Un troisième est d'ailleurs toujours recherché. Les deux premières personnes interpellées ont été présentées à un magistrat ce vendredi après midi. Il s'agit d'un charpentier et d'une commerçante, tous les deux installés à Rennes. Ils ont comparu en procédure de plaider coupable. Ils ont accepté une peine de 4 mois de prison avec sursis et un travail d'intérêt général de 70 heures. Ils n'avaient aucun antécédent judiciaire.