Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Rennes : polémique autour de la gestion du cas d'une jeune femme ivre par la discothèque Le Gatsby

-
Par , France Bleu Armorique

Dans la nuit du 23 au 24 novembre dernier, la gestion du cas d'une jeune fille ivre dans la discothèque Le Gatsby a suscité une vague d'indignation sur les réseaux sociaux. Des témoins visuels dénoncent un comportement dangereux de la part de l'établissement. La direction nie en bloc.

La discothèque Le Gatsby à Rennes
La discothèque Le Gatsby à Rennes © Radio France - Google Maps - illustration

Rennes, France

Tout part d'une publication vendredi dernier sur la page Facebook de Nous Toutes 35, relayant le témoignage d'une cliente du Gatsby, que vous pouvez lire ci-dessous :

Nous avons pu entrer en contact avec des témoins de la scène. Tous donnent la même version : une jeune femme visiblement ivre s'est endormie au cours de la soirée sur les banquettes de la discothèque. Certains clients, dont nous avons également recueilli les témoignages, tentent alors de réveiller la jeune femme, qui réagit aux pincements mais ne se réveille pas.

Ils préviennent alors ses amis, qui dans un premier temps ne souhaitent pas s'occuper d'elle. Au bout de quelques minutes, les videurs s'aperçoivent de la situation. Selon eux, les videurs portent alors la jeune fille jusqu'au sas d'entrée de la discothèque.

Deux clients qui selon eux surveillaient l'état de la jeune fille sont alors sortis de la boîte. Une autre cliente témoin de la scène parvient à convaincre une amie de la jeune fille de sortir l'aider. A l'extérieur, les videurs, pris à partie, n'auraient selon ces témoins pas pris la mesure du danger que représente le fait de laisser une jeune femme seule et dans un état d'ébriété très avancé sur la voie publique en pleine nuit. Des clients auraient comparé la situation à celle de l'étudiante Marie Lama, décédée à Rennes il y a cinq ans après avoir quitté cet établissement dans un état similaire, sans ses affaires laissées au vestiaire. A l'époque la discothèque avait été condamnée à un mois de fermeture administrative.

Cette publication a fait ressortir sur les réseaux une variété de témoignages précis impliquant des comportements dangereux de la part de l'équipe de sécurité de la discothèque Le Gatsby. Le post de Nous Toutes 35 a été partagé plus de 400 fois et commenté près de 60 fois.

La jeune femme au cœur de cette histoire ne souhaite pas témoigner.

La version du Gatsby

Du côté de l'établissement, on nie en bloc cette version de l'incident. Selon la direction, les videurs ont vérifié que la jeune femme était consciente et se sont assurés qu'une de ses amies s'occupait d'elle avait de la mettre dehors, "pour lui permettre de prendre l'air" explique-t-on. Elle serait d'abord passée par le hall d'entrée où elle aurait été rejointe par son amie avant d'être sortie de la discothèque, avec son vestiaire.

Le protocole de sécurité aurait été suivi à la lettre, et la direction affirme que la vidéosurveillance accrédite sa version des faits, une vidéosurveillance que nous n'avons pas pu visionner pour l'instant. L'établissement regrette "d'être pointé du doigt" par les associations de défense des droits des femmes et dénonce l'hystérie des réseaux sociaux. "Une vendetta pour pointer des pratiques qui ne sont pas les nôtres" ajoute le directeur Rachel Le Moigne, qui nous affirme qu'il compte porter plainte pour diffamation et harcèlement suite à cet incident.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu