Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Rennes : un couple de Chinois condamné pour proxénétisme

-
Par , France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel

Jugé pour proxénétisme et blanchiment d'argent devant le tribunal correctionnel de Rennes, un couple de chinois a été condamné ce lundi 18 novembre. Le couple avait aidé de jeunes chinoises à se prostituer pendant au moins trois ans à Rennes, Nantes, Le Mans, Angers et Annemasse.

Les filles se prostituaient dans des appartements loués grâce à un prête-nom
Les filles se prostituaient dans des appartements loués grâce à un prête-nom © Maxppp - Maxppp

Rennes, France

Ce lundi 18 novembre, le tribunal correctionnel de Rennes a condamné à des peines de prison, un couple de Chinois, soupçonné de proxénétisme et de blanchiment d'argent.  L'homme âgé de 32 ans écope de 18 mois de prison avec sursis, sa maison estimée à 140.000 euros ainsi que son véhicule Audi sont également confisqués. La femme, âgée de 40 ans écope de 18 mois de prison dont 12 avec sursis. Ces peines sont en deçà de celles réclamées à l'audience par la procureure de la République. 

A la tête d'un réseau de prostitution

L'homme est gérant d'un restaurant de sushis à Rennes et la femme est sans emploi et en séjour irrégulier sur le territoire. Tous les deux étaient suspectés d'être à la tête d'un réseau de prostitution dans l'Ouest de la France à Rennes, Nantes, Le Mans, Angers mais aussi Annemasse à la frontière Suisse. En près de trois ans, le couple avait amassé entre 250.000 euros (selon leurs avocates) et un million d'euros (selon les enquêteurs) grâce à six femmes qui se prostituaient dans des appartements. Pas de contrainte, pas de violence, elles travaillaient quand elles le souhaitaient. L'argent liquide transitait via le compte d'un autre étudiant chinois. Le couple ne menait pas la grande vie. L'homme a décidé de faire appel de la décision du tribunal afin de contester, uniquement, la confiscation de ses biens. "C'est la maison dans laquelle il résidait" explique son avocate. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu