Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

EN IMAGES - Une salle de bain en mosaïques Odorico détruite malgré l'alerte d'un spécialiste à Rennes

-
Par , France Bleu Armorique

Il avait tenté de joindre le promoteur Bati Armor pour récupérer les mosaïques Odorico avant leur destruction, en vain. Une salle de bain signée par les mosaïstes italiens n'a pas résisté aux coups de pelleteuse mardi 23 février à Rennes (Ille-et-Vilaine).

La salle de bain en mosaïques Odorico était située boulevard Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny
La salle de bain en mosaïques Odorico était située boulevard Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny - Daniel Enocq

Une salle de bain en mosaïques conçue il y a près d'un siècle a été réduite en morceaux mardi 23 février, boulevard Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny à Rennes (Ille-et-Vilaine). La veille au soir, Daniel Enocq reçoit des photos par un ami pour l'alerter de la présence de mosaïques Odorico, du nom des célèbres mosaïstes italiens. Une fois sur place le lendemain, ce spécialiste prend quelques photos puis appelle vers 9 heures le promoteur, Bati Armor, pour demander si elle serait préservée. 

J'ai proposé de récupérer une partie de la mosaïque.

Daniel Enocq a eu le temps de prendre quelques photos avant la destruction.
Daniel Enocq a eu le temps de prendre quelques photos avant la destruction. - Daniel Enocq

"Il semblait que ce ne soit pas prévu, j'ai proposé de revenir sur place pour récupérer une partie de la mosaïque. Quand je suis arrivé vers 11h30, tout était par terre, je n'ai récupéré que des petits bouts", se désole Daniel Enocq. C'était très simple à démonter, la mosaïque était posée sur une cloison en brique."

Malgré une visite des architectes des Bâtiments de France

De son côté, le promoteur explique avoir été prévenu alors que la destruction était déjà lancée. "Il semblerait qu'ils n'étaient pas au courant parce que c'était muré depuis longtemps. Même avec une lampe torche, ils s'en seraient aperçus...", ajoute Daniel Enocq. 

La salle de bain était murée, ce qui peut expliquer l'absence de précaution pendant le chantier.
La salle de bain était murée, ce qui peut expliquer l'absence de précaution pendant le chantier. - Daniel Enocq

Celui qui a déjà repéré plus de 700 adresses de mosaïques explique avoir identifié la présence "d'une baignoire ou d'un bidet". Une visite des architectes des Bâtiments de France a été réalisée avec le début du chantier, mais la présence de cette salle de bain Odorico n'a pas été mentionnée. 

On va faire le maximum pour reconstituer les mosaïques.

"On va faire le maximum pour récupérer les morceaux et reconstituer les mosaïques", explique-t-on chez Bati Armor. "On a prévenu tout de suite le responsable technique qui a prévu l'arrêt total du chantier. Tous les ouvriers ne connaissent pas les mosaïques Odorico !"

Si vous repérez la présence de mosaïques Odorico chez vous, vous pouvez contacter Daniel Enocq au 06 17 65 12 37 ou sur l’adresse mail enocqd@gmail.com

Choix de la station

À venir dansDanssecondess