Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Valence : rentrée crispée au lycée Laffemas après l'agression au couteau d'un étudiant par un lycéen

lundi 7 janvier 2019 à 3:24 Par David Meilhac, France Bleu Drôme Ardèche et France Bleu

Rentrée des classes pour tous les élèves ce lundi en Ardèche et en Drôme, sauf pour un lycéen de Valence de 17 ans. Il est soupçonné d'avoir porté un coup de couteau à un étudiant le 7 décembre, en marge des manifestations lycéennes. Aujourd'hui, certains s'opposent à son retour au lycée Laffemas.

Des incidents violents avaient éclaté le 7 décembre 2018 près du lycée Laffemas, un étudiant avait été blessé à l'arme blanche.
Des incidents violents avaient éclaté le 7 décembre 2018 près du lycée Laffemas, un étudiant avait été blessé à l'arme blanche. © Radio France - Capture d'écran d'un échange snapchat entre lycéens

Valence, France

Ce devait être la rentrée des classes pour tous ce lundi, mais ce ne sera pas le cas pour un jeune à Valence (Drôme). Cet élève du lycée Laffemas, quartier Briffaut, est l'auteur présumé d'un coup de couteau près de son établissement. Ce 7 décembre, la manifestation lycéenne est très tendue sur place, et s'achève sur ce coup porté à l'arme blanche sur un étudiant. Il ne sera heureusement que blessé. 

Reprise des cours compliquée

Le jeune suspect de 17 ans devait reprendre les cours comme les autres, ce lundi, après avoir subi une exclusion temporaire de son lycée durant une semaine. Mais l'hostilité grandit dans l'établissement. En fin de semaine dernière, plusieurs enseignants de sa classe, la STMG2 (marketing et gestion), ont mis un coup de pression. Ils ont menacé par voie de presse d'exercer leur droit de retrait, si ce jeune au passé perturbateur revenait en classe. Une menace suspendue à la décision que prendra l'Inspecteur d'Académie sur l'avenir scolaire du jeune.

Pas d'annulation de cours ce lundi matin

L'élève de Terminale sera ce lundi matin dans le bureau de l'inspecteur d'académie, en compagnie du proviseur de l'établissement. L'Inspecteur d'Académie qui comprend bien les craintes de ces enseignants, mais aussi des élèves. Il veut rassurer tout le monde :  c'est lui-même, en concertation avec la famille de cet élève mineur, qui décidera de l'avenir scolaire du jeune homme. Plusieurs choix sont possibles, mais on évoque plus vraisemblablement un changement d'établissement pour apaiser les tensions. 

C'est la justice qui décidera ensuite de la culpabilité du suspect, et pas le lycée. L'établissement qui a eu raison de ne pas organiser de conseil de discipline, puisque l'agression a eu lieu hors de son enceinte. En tout état de cause, la réflexion autour de son cas devrait prendre plusieurs jours. Il ne reprendra donc pas les cours tout de suite.