Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Rentrée du tribunal de Cherbourg : personne ne manque à l'appel

vendredi 28 septembre 2018 à 16:53 Par Benoît Martin, France Bleu Cotentin

C'est assez rare pour être souligné : le Tribunal de grande instance de Cherbourg est au complet en ce mois de septembre. Trois magistrates et trois greffières sont venues compléter les effectifs de la juridiction.

L'équipe du TGI de Cherbourg au grand complet derrière la présidente Stéphanie Clauss.
L'équipe du TGI de Cherbourg au grand complet derrière la présidente Stéphanie Clauss. © Radio France - Benoît Martin

C'est un moment solennel et toujours un peu théâtral que l'audience solennelle de rentrée d'un tribunal. Devant les représentants de la société civile, et des différentes autorités, les nouveaux arrivés dans le tribunal prennent officiellement leurs fonctions, accueillis par la présidente du tribunal, et le discours en forme de réquisitoire "amical" de la procureur de la République.

Ce vendredi matin, ce sont ainsi trois magistrates qui ont été accueillies, Angèle Davoine et Djamila Medjahed en tant que vice-présidentes de la juridiction et Agnès Garcia-Degrolard, en tant que juge d'instruction. Par ailleurs, trois greffières nouvellement en poste ont aussi été "intronisées" : Angelica Cochet, Frédérique Fournier et Noémie Rodrigues Duarte.

Nomination en attente au Parquet

Pour la présidente du TGI, Stéphanie Clauss, "c'est une vraie satisfaction d'accueillir ces nouveaux visages car il n'est pas si courant qu'une juridiction soit au complet, même si certains fonctionnaires ne sont qu'à temps partiel. C'est la garantie pour la justice de pouvoir bien fonctionner"

Le tribunal est malgré tout dans l'attente de la nomination d'un nouveau procureur de la République. Actuellement, c'est une procureure placée, Gwenaëlle Coto, qui est à la tête du Parquet.