Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Réouverture progressive de l'abattoir SBA de Briec

-
Par , France Bleu Breizh Izel

À Briec, SBA peut reprendre progressivement son activité, après avoir été épinglé par l'association de défense des animaux L214. La préfecture du Finistère donne son aval après un plan d'actions.

L'abattoir de Briec a fermé la ligne de production incriminée.
L'abattoir de Briec a fermé la ligne de production incriminée. © Radio France - Ninnog Louis

Depuis mercredi, l'abattoir de truies SBA de Briec dans le Finistère peut rouvrir progressivement son activité. La Société briécoise d'abattage explique avoir "déployé un plan d'actions, dans la continuité d'actions déjà engagées" visant "à renforcer les moyens de contrôles en ce qui concerne la protection animale", ce qui a convaincu la préfecture du Finistère. 

Travaux et formations en protection animale

Il y a eu des travaux pour "améliorer la fluidité de l'avancement des animaux dans les couloirs d'amenée" et tous les opérateurs en contact avec des animaux vivants ont suivi au cours des dernières semaines une nouvelle formation en matière de protection animale. Un dispositif de vidéosurveillance a été mis en place sur l'ensemble du parcours des animaux vivants, précise également la direction. 

Une plainte déposée par L214

L'abattoir (du groupe Les Mousquetaires - Intermarché) abat 2.300 truies de réforme chaque semaine. Il avait dû fermer en urgence une unité montrée du doigt par l'association L214 de défense des animaux. Elle avait diffusé le 4 mai dernier une vidéo montrant des truies de cet abattoir poussées à coups de pied et d'aiguillon électrique, alors qu'elles se traînaient au sol. D'autres recevaient des coups d'aiguillon dans l'anus pour avancer plus vite.

L214 a porté plainte "pour sévices graves commis envers des animaux" et une enquête a été ouverte par le parquet de Quimper.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess