Infos

REPORTAGE | Dans les entrailles de l'Institut de médecine légale à Lyon

Par Axelle Labbé, France Bleu Isère mardi 17 mars 2015 à 5:30

La salle d'autopsie de l'Institut de médecine légale de Lyon
La salle d'autopsie de l'Institut de médecine légale de Lyon © Radio France - Axelle Labbé

France Bleu Isère vous emmène dans un lieu insolite, que l'on aimerait mieux ne pas fréquenter : une salle d'autopsie. Nous allons à l'Institut de médecine légale de Lyon, où sont examinés quand il le faut les défunts du Nord Isère.

Chaque année, 700 cadavres sont examinés à l'Institut de médecine légale de Lyon , par l'un des huit médecins du service. Le directeur, Daniel Malicier, a accepté que nous le suivions pendant une matinée. 

FBI Autopsie OK

Ce matin-là, le corps d'un homme de 34 ans est sur l'une des trois tables d'autopsie. Il s'est suicidé la veille en avalant des médicaments. Le rôle du médecin légiste est de vérifier qu'il s'est bien lui même donné la mort. Il intervient également à chaque décès jugé suspect. "Quand le crime est établi , explique Daniel Malicier, notre rôle est de dire de quoi il est mort, quand, comment, quels ont été les derniers instants de sa vie , s'il s'est battu, s'il y a eu viol et la durée de son agonie ". 

Le praticien examine d'abord le corps, en enregistrant ses constatations sur un dictaphone. Il note l'absence de tatouages, la longueur des cicatrices ou encore l'aspect de la peau. L'un des six assistants commence ensuite l'autopsie, il entaille d'abord le thorax. Tous les organes, comme le cœur, les poumons, le foie ou les reins sont prélevés et examinés . Le cerveau est sorti de la boîte crânienne. Une fois les échantillons recueillis pour réaliser les analyses toxicologiques, tout est remis en place et recousu, comme après une opération chirurgicale, afin que le corps soit remis à la famille.  

Autopsie WEB Toxicologie

 

 

L'autopsie dure un peu moins d'une heure. Il y a les odeurs, mais aussi les bruits des pinces et de la scie. En 25 ans de médecine légale, Daniel Malicier a vu passer des milliers de corps, qu'il traite tous avec le même respect. C'est lui qui a réalisé l'autopsie du nazi Klaus Barbie , surnommé le boucher de Lyon, mort à la prison Saint-Joseph le 25 septembre 1991. Lorsque les corps sont découverts longtemps après la mort, et qu'ils sont putréfiés, l'autopsie est réalisée dans une salle à part, équipée d'un extracteur d'air très puissant pour éliminer les odeurs. 

Le rôle du médecin légiste n'est pas seulement d'examiner les morts. Ils ont aussi une place capitale aux côtés des vivants : dans le cadre des enquêtes judiciaires,* les praticiens du service examinent les victimes d'agression ou de viol* , leurs conclusions sont ensuite utilisées par les tribunaux. Ils déposent également lors des procès devant la cour d'assises. 

Le grand auditorium de l'Institut de médecine légale de Lyon - Radio France
Le grand auditorium de l'Institut de médecine légale de Lyon © Radio France - Axelle Labbé

Partager sur :