Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Il se dénude à la préfecture et déclenche une alerte aux colis suspects en gare de Poitiers !

mardi 29 août 2017 à 17:57 Par William Giraud, France Bleu Poitou

La gare a été évacuée et fermée de 16h30 à 17h30 à la suite de la découverte de trois colis suspects. Le propriétaire des bagages a été retrouvé. C'est un migrant qui les avait posés là à la mi-journée.

Périmètre de sécurité autour du parvis de la gare de Poitiers fermée dans l'attente des démineurs
Périmètre de sécurité autour du parvis de la gare de Poitiers fermée dans l'attente des démineurs © Radio France - William Giraud

Poitiers, France

Vers 13h45, ce voyageur abandonne sa valise cadenassée et deux sacs dans la salle d'attente du hall d'accueil de la gare. Puis il monte en préfecture. Il réclame des papiers. Face au refus de l'administration, il vocifère, gesticule et finit même par se déshabiller et se mettre en caleçon devant tout le monde, expliquant qu'il ne bougera pas tant qu'il n'aura pas obtenu ce qu'il souhaite !

Il se dénude pour avoir des papiers !

Interpellé, il est placé en garde à vue. Pendant ce temps, à la gare, une femme de ménage découvre les bagages abandonnés. Décision est prise de fermer la gare, de couper la circulation des trains et de faire venir des démineurs. Les voyageurs prennent leur mal en patience.

Le propriétaire des bagages

Finalement, les policiers parviennent à faire le rapprochement. Le propriétaire quitte le commissariat, il est conduit à la gare : "oui, les bagages sont bien à lui" nous explique une source policière. L'intervention des démineurs est annulée, la gare rouverte. Et le trafic reprend progressivement depuis 17h30.