Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Respect du confinement : le syndicat Unité SGP Police FO demande un couvre-feu sur Clermont-Ferrand

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Pour faciliter le travail des policiers, le syndicat souhaite la mise en place d'un couvre-feu à partir de la fin de la journée sur la ville de Clermont-Ferrand. Les contrôles liés au confinement restent nombreux dans la soirée sur l'agglomération.

Illustration
Illustration © Radio France - Claire Leys

C'est une mesure choc : Un couvre-feu à partir de 18h et jusqu'à 6h le matin à Clermont-Ferrand mais le syndicat s'en explique. "Effectivement c'est une mesure forte, mais indispensable pour nos collègues très exposés aujourd'hui" assure Stéphane Baggioni, secrétaire régional du syndicat unité SGP Police FO.
Selon ce délégué régional, certaines interventions deviennent compliquées, notamment dans les quartiers populaires de la capitale auvergnate. Les policiers sont amenés à faire respecter ce confinement au pied de certains immeubles où de nombreuses familles sortent de leur appartement en même temps, un travail devenu délicat.

"Cela devient délicat dans certains endroits" ajoute Stéphane Baggioni. Il y a parfois de la tension, "même si "dans 95% des cas ces contrôles se passent bien". Il y a de la tension mais aussi une exposition potentielle des fonctionnaires au virus face à des comportements inconscients de certaines personnes.

Les policiers en première ligne

Depuis plus d'une semaine, les policiers nationaux clermontois, tout comme leurs collègues municipaux, parcourent les rues de la ville pour faire respecter le confinement. Depuis quelques heures, ce confinement s'est durci et le montant des amendes dressées a augmenté.
Pendant une semaine, une centaine de contraventions étaient dressées chaque jour par la police nationale de la circonscription du Puy-de-Dôme. Depuis 72 heures, le nombre officiel de PV rédigés n'est plus communiqué, consigne du ministère de l'intérieur.

Selon la mairie de la ville, aucune demande de couvre-feu n'a été faite pour le moment par le maire Olivier Bianchi auprès de la préfète du Puy-de-Dôme Anne Gaëlle Baudouin Clerc.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu