Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Restrictions de carburants dans l'Eure : pas plus de 30 litres par personne

Les mouvements sociaux et les blocages des raffineries en Normandie entraînent une pénurie de carburants. Le département de l'Eure prend ce vendredi après-midi un arrêté de restriction d'approvisionnement dans les stations-service du département. Le plein est notamment limité à 30 litres.

20% des stations-service euroises sont fermées ce vendredi après-midi
20% des stations-service euroises sont fermées ce vendredi après-midi © Maxppp - Thibault Roussault

Eure, France

Dans un communiqué publié ce vendredi, la préfecture de l'Eure, informe que 20% des stations-services du département sont fermées pour cause de pénurie de carburants.

Les réapprovisionnements s'effectuent encore mais à un rythme plus lent, précise le communiqué.

  • En conséquence, voici les mesures décidées pour l'ensemble du département de l'Eure : 
  • Interdiction de la distribution de carburants par automate,
  • Interdiction d’enlèvement et de transport de carburants en jerricans, citernes ou tout autre contenant portable,
  • Limitation de la vente de carburants à 30 litres par véhicule.
  • Ces dispositions ne s’appliquent pas aux véhicules prioritaires

Par ailleurs, ce vendredi,  la raffinerie Total de Normandie passe à l'arrêt complet. C'est ce qu'ont voté les salariés hier au cours d'une assemblée générale. Le conflit s'enlise et le mouvement anti-loi travail se durcit. Manuel Valls a pourtant menacé d'envoyer les forces de l'ordre pour débloquer les raffineries. Mais cela n'a pas empêché les contestataires de franchir un nouveau cap.

Choix de la station

France Bleu