Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Retour à Cloyes, un an après la tornade

dimanche 14 avril 2019 à 13:52 Par Caroline Felix, France Bleu Champagne-Ardenne

Cela fera un an le 29 avril que Cloyes (51) a vu passer la tornade. En quelques minutes seulement, des vents soufflant à 200 kilomètres heures ont endommagé toutes les maisons du village. La commune n'a pas encore tout réparé.

La commune doit encore réparer l'église. Ce devrait être chose faite cet été
La commune doit encore réparer l'église. Ce devrait être chose faite cet été © Radio France - Caroline Félix

Cloyes-sur-Marne, France

frLe 29 avril 2018, une tornade secouait les villagsurveillent la météo avec beaucoup plus d'appréhension qu'avant. r-le-François. Les 71 maisons de Cloyes ont été endommagées par des vents à 200 km/h. Les dégâts ont été plus ou moins importants : des tuiles pulvérisés, des vitres explosées, des façades fragilisées. 

250 000 euros de réparations pour la commune

Du côté des bâtiments communaux, il y en a pour 250 000 euros de travaux. La somme devrait être intégralement remboursée par les assurances d'après le maire La salle des fêtes, la mairie et les lavoirs sont refaits. Il reste encore le toit de l'église du XIIème siècle à réparer. Ce devrait être fait cet été.

L'église du XII ème siècle est inaccessible depuis un an - Radio France
L'église du XII ème siècle est inaccessible depuis un an © Radio France - Caroline Félix

C'est la peupleraie communale qui a beaucoup souffert . 4000 peupliers répartis sur 20 hectares ont été couchés. Le bois, contrairement aux bâtiments n'était pas assuré. La commune va donc devoir faire sans le revenu de la vente du bois, qui rapporte environ 10 000 euros par an en moyenne, soit 10% du budget de la commune. "On va replanter pour les générations futures, si on s'en sort sans perdre trop d'argent pour remettre le bois en l'état, on sera contents", explique le maire Jean-Louis Royer.

Deux maisons ont du être rasées 

Les habitants sont surtout marqués par la destruction d'une maison emblématique à l'entrée du village.  Une maison de maître du XIXème siècle a dû être rasée au début du mois d'avril car elle menaçait de s'effondrer.

La maison de maître au lendemain de la tornade, il y a un an - Radio France
La maison de maître au lendemain de la tornade, il y a un an © Radio France - Aurélie Jaquand
Le même terrain actuellement, après le passage des pelleteuses - Radio France
Le même terrain actuellement, après le passage des pelleteuses © Radio France - Caroline Félix

La propriétaire de la maison, âgée de 86 ans, a du être relogée à Vitry-le-François. Sa belle-fille Odile, qui habite en face, a passé son année à trier : "On n'a pas arrêté ! Tous les week-end, toutes les vacances ont les a passées à trier. Il a fallu déménager trois générations de souvenirs qui s'étaient entassés dans la maison. On a aussi trié les gravas, les briques, le PVC, l'électricité."

Un an après, ça va bien, il y a bien pire ailleurs !

Dans l'ensemble, les autres habitants de Cloyes ne dramatisent pas, à l'image de Colette qui a vu la cheminée de son antenne arrachée : "Tout va bien, j'ai fait les travaux, j'ai été remboursée par mon assurance 48 heures après. Il y a bien pire ailleurs, il ne faut pas s'affoler."

Tous les villageois reconnaissent cependant qu'ils surveillent la météo avec beaucoup plus d'appréhension qu'avant. a