Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice
Dossier : Mouvement de grève contre la réforme des retraites

Retraites : un commissaire de police gravement blessé dans une manifestation au Havre

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure), France Bleu

Un commissaire de police a été gravement blessé ce mercredi 15 janvier au Havre lors d'un rassemblement devant la CCI. Un deuxième policier a été plus légèrement blessé. Une enquête de police judiciaire a été ouverte.

 Un commissaire de police a été touché grièvement à la main : il a au moins un doigt arraché selon les premières constatations (illustration).
Un commissaire de police a été touché grièvement à la main : il a au moins un doigt arraché selon les premières constatations (illustration). © Radio France - Pierre-Antoine Lefort

Le Havre, France

Une manifestation a dégénéré ce mercredi 15 janvier peu après 18h à la CCI du Havre.  Au tout début de la manifestation, une cinquantaine de dockers se rassemblent devant l'établissement puis le groupe devient plus important : selon la préfecture, ils sont entre 250 et 300.  Les policiers se mettent en protection à l'intérieur de la CCI alors que l'institution décide d'annuler ses vœux. 

Des projectiles de très forte puissance

Toujours selon la préfecture de Seine-Maritime, les manifestants ont tenté d'investir de manière très violente les locaux. Ils ont cassé la porte d'entrée de la CCI puis lancé des pétards artisanaux de très forte puissance et des fumigènes. Un commissaire de police a été touché grièvement à la main : il a au moins un doigt arraché selon les premières constatations. Un second fonctionnaire de police est légèrement touché  : il souffre d'acouphène. 

Un acte sévèrement condamné par les autorités

Le préfet de Seine-Maritime condamne fermement cet acte inqualifiable qui "n'a rien à voir avec le droit de manifester et le droit syndical". "Ces comportements intolérables doivent cesser" ajoute le maire du Havre qui a lui-même dû annuler "sa" cérémonie de vœux alors que des manifestants s'étaient invités dans les salons de l'hôtel de ville la semaine dernière. Une enquête de police judiciaire a été ouverte pour déterminer les responsables. 

Dans la soirée, le ministre de l'Intérieur a dénoncé un "acte inqualifiable".

Un collègue  a été amputé d'une phalange, un autre a été grièvement blessé à l'oreille. Ce sont des actes criminels réagit  le syndicat de police Alliance en Seine-Maritime.

Karim Bennacer du syndicat de police Alliance en Seine-Maritime

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu