Infos

Retranché chez lui, un homme tire sur les policiers dans un quartier de la banlieue de Bordeaux

Par Xavier Ridon, France Bleu Gironde dimanche 6 avril 2014 à 1:12

Le GIPN, Groupement d'Intervention de la Police Nationale
Le GIPN, Groupement d'Intervention de la Police Nationale © Maxppp

Un forcené s'est retranché chez lui, à Bruges ce samedi matin. Il a accueilli les policiers venus à sa rencontre par des coups de feu. Le GIPN a été appelé en renfort. Après 4 h de négociation, l'homme a ouvert sa porte. Il a été interpellé.

Un forcené s'est retranché chez lui ce samedi matin à Bruges. Il n'a pas été commode avec les policiers qui voulaient le sortir de là. En effet, les policiers et les pompiers ont été prévenus vers 5h du matin, qu'un homme s'était retranché chez lui. Arrivés rue Jean Claudeville à Bruges, le gardien de l'immeuble accompagne les policiers jusque devant la porte. Ils frappent, déclinent leurs fonction et sont accueillis à coup de feu à travers la porte. Coup de chance, personne n'a été blessé.

Il comptait mettre fin à ses jours

À partir de cet instant, c'est le Groupement d'intervention de la police nationale qui prend la relève, accompagné d'un médecin et d'un psychologue. Pendant que les habitants de l'immeuble et de l'immeuble voisin sont évacués. Le négociateur du GIPN réussit à entrer en contact avec le forcené. Il s'agit d'un homme de 38 ans qui a des antécédents psychiatriques et qui s'est retranché chez lui après avoir annoncé par téléphone à un proche, qu'il comptait mettre fin à ses jours. Après 4h de négociation, à 9h30, l'homme entrouvre sa porte et est interpellé. L'Agence France Presse annonce qu'il a été placé d'office en unité de soins psychiatriques sur décision administrative.

Partager sur :