Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Rétro 2015 dans l'Yonne : canicule et incendies en série cet été

lundi 28 décembre 2015 à 14:59 Par Benoît Jacobo et Renaud Candelier, France Bleu Auxerre

Ce lundi 26 décembre, retour sur cet été caniculaire marqué par une succession d'incendies de cultures dans l'Yonne. Le commandant Djamel Ferrand, le chef de la caserne de Sens, est l'invité de France Bleu Auxerre.

L'incendie de Saint-Clément, le 16 juillet : 130 hectares partis en fumée
L'incendie de Saint-Clément, le 16 juillet : 130 hectares partis en fumée © Radio France - Renaud Candelier

Yonne, France

Durant cette période de vacances et de fêtes, nous revenons sur les événements qui ont marqué l'actualité dans l'Yonne en 2015. Cet été, c'est la chaleur, la sécheresse... et les incendies de cultures qui ont rythmé les interventions des pompiers icaunais. Près de 1500 hectares de cultures ont brûlé dans le département, principalement.

Le commandant Djamel Ferrand, le chef de la caserne de Sens, répond aux questions de Damien Robine.

Le commandant Djamel Ferrand, chef de caserne à Sens

"Cette succession d'incendies n'est pas inédite, explique Djamel Ferrand. Tous les 5 ans environ, nous devons faire face à de telles situations. On a donc de l'expérience en la matière... Le dernier épisode remonte à 2006.

Plus de 140 hectares ravagés à Saint-Clément, l'incendie le plus important de l'été

Comment l'expliquer ? Dans le nord du département, on a des terrains qui sont très pourvus en silex. Lorsque les agriculteurs passent leur moissonneuse-batteuse, la lame peut toucher un silex, et la moindre étincelle peut enflammer le paillis sur certaines cultures. On utilise des véhicules dits hors-chemin pour intervenir sur ces feux d'espaces naturels.

*Le feu de Saint-Clément était le plus important de cet été _:** plus de 140 hectares ravagés en moins d'une heure_*. C'était un feu qui a sauté la route, le vent tourbillonnant n'a pas arrangé les choses. La ligne à grande vitesse était menacée ainsi qu'une ferme. Dans ce type d'intervention, il faut assurer la protection des personnes, des biens, puis de l'environnement.

A partir de 14 heures, c'est le moment où ça brûlait le plus (Djamel Ferrand)

Ce qu'il faut savoir, contrairement à ce que l'on peut croire, c'est que ces incendies ne sont que la face visible de l'iceberg de l'activité opérationnelle des sapeurs-pompiers. La chaleur a eu pour incidence d'augmenter le nombre de secours à victime chaque jour. Par exemple à Sens, nous faisions 19 à 28 départs par jour, contre une intervention par jour pour lutter contre les feux. Malheureusement, c'est ce que l'on voyait le plus souvent lorsqu'on était dehors.

Vers 14 heures, c'est le moment où ça brûlait le plus. Au fil du temps, quand on s'est rapprochés du mois d'août, la barre de 14 heures s'est déplacée en fin d'après-midi. On a préparé les hommes en limitant le sport le matin pour éviter qu'ils soient dans le rouge, en les faisant manger de bonne heure pour qu'ils ne partent pas en intervention le ventre vide, enfin en renforçant nos effectifs afin de partir le plus rapidement possible."