Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Rétro 2015 dans l'Yonne : une baisse à 80 km/h et des panneaux vandalisés

mardi 29 décembre 2015 à 12:26 Par Benoît Jacobo et Damien Robine, France Bleu Auxerre

Ce mardi 27 décembre, retour sur la baisse à 80 km/h sur la N151 au sud d'Auxerre. Une expérimentation marquée par de nombreuses dégradations des panneaux de vitesse. Christophe Falissard, de la Direction interdépartementale des routes, est l'invité de France Bleu Auxerre.

Des panneaux 80 km/h volés sur la N151
Des panneaux 80 km/h volés sur la N151 © Radio France - Benoît Jacobo

Yonne, France

1er juillet, sur la Nationale 151 entre Auxerre et Varzy, dans la Nièvre :  la vitesse maximale autorisée n'est plus de 90 km/h, mais 80 km/h. Une expérimentation qui doit durer 2 ans, décidée au niveau national, pour faire baisser le nombre de morts sur ce tronçon accidentogène. En 10 ans, 18 personnes ont été tuées sur cette portion de route.

Dès le lendemain, dans la nuit du 1er au 2 juillet, une cinquantaine de panneaux de limitation de vitesse sont pliés en deux. Cet acte de vandalisme n'est que le premier d'une longue série : les panneaux 80 km/h sont vandalisés 8 fois en 6 mois. En novembre, une trentaine d'entre eux sont même volés.

Christophe Falissard, le chef du centre d'entretien et d'intervention d'Auxerre, à la direction interdépartementale des routes (DirCentrEst), revient sur ces événements, au micro de Damien Robine.

L'expérimentation à 80 km/h vue par Christophe Falissard, de la Dir Centre-Est

"Avant l'expérimentation des 80 km/h, on recensait des accidents tout au long de l'année sur la N151 entre Auxerre et Coulanges-sur-Yonne, explique Christophe Falissard. Le taux d'accidentologie était supérieur à celui des autres axes du département. Si on remonte aux années 2012, 2013 ou 2014, il y a eu entre 20 et 30 accidents matériels et/ou corporels.

Il y a eu de l'incompréhension, et même de la colère

Les actes de vandalisme, ça a été une grande surprise pour nous. On s'attendait à des revendications, des désaccords, mais pas sur une échelle aussi importante, et pas de façon aussi rapide. Ça nous a apporté énormément de problèmes pour régler ces dégradations. En novembre, ça a été la goutte d'eau qui fait déborder le vase : on avait eu une période de calme, on pensait que l'expérimentation commençait à rentrer dans les esprits. Or des dizaines de panneaux ont été volés, c'était une première. On a retrouvé ces panneaux dans la nature, dans des bosquets proches de la N151, ou dans le canal de l'Yonne, ou dans des routés départementales qui jouxtent la Nationale.

Plus de 8000 euros de coût

Il y a eu un peu de découragement de notre côté, de l'incompréhension. De la colère, même. On a une mission en tant que fonctionnaires, une gestion de la route à faire. Voir que des personnes brisent le travail qui est fait, menacent l'expérimentation, ça nous a révolté. _Sur les 8 actes de vandalisme, le coût est de plus de 8000 euros. _C'est l'argent du contribuable. Cet argent aurait pu être utilisé à meilleur escient que de passer du temps à remplacer des panneaux.

Trois accidents en 6 mois, mais des comportements plus dangereux au volant

On a les chiffres bruts qui montrent le côté positif de l'expérimentation des 80 km/h : entre janvier et juin, nous avions 11 accidents sur cette portion de la N151. A partir de juillet jusqu'à aujourd'hui, nous avons le bonheur ou la chance de n'avoir que 3 accidents, dont un seul corporel. En revanche, il y aussi un changement de comportement des conducteurs, c'est impressionnant à voir. Ce sont des comportements beaucoup plus dangereux, que l'on constate de façon quasi quotidienne. Par exemple, des dépassements interdits sur des lignes continues. Alors que l'on sait que le gain ou la perte de temps sont presque insignifiants sur une trentaine de km."