Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

RÉTRO 2017 - La réimplantation réussie des bras de Caroline après son accident en gare de Chambéry

-
Par , France Bleu Pays de Savoie
Chambéry, France

Mi-août 2017, une femme de 37 ans a tenté de monter dans un train en marche, en gare de Chambéry, mais elle est tombée du quai. Ses deux bras ont été sectionnés lors du passage du train. Moins de deux heures plus tard, Caroline était en salle d'opération au CHU de Grenoble.

Caroline fait de la pressothérapie, ces sortes de gants favorisent la circulation
Caroline fait de la pressothérapie, ces sortes de gants favorisent la circulation © Radio France - Clothilde Brunet

" Je déplace mes oreillers du lit ou un verre, des petites choses que je n'arrivais pas à faire au début. "

Caroline a retrouvé ses bras 

Le 14 août dernier, Caroline ne veut pas rater son train, elle essaie de l’attraper alors qu’il est déjà sur le départ. Elle se rend compte de la grosse bêtise qu’elle vient de faire quand elle voit ses deux bras sur les rails, détachés du reste de son corps.     

Très vite les secours demandent de la glace aux bars voisins, pour conserver les membres au frais. La blessée grave est transportée au CHU de Grenoble. Ils sont deux chirurgiens, un par bras, à l'opérer pendant près de quatre heures. Une réimplantation simultanée des deux bras, au dessus du coude, est une intervention exceptionnelle. 

Près de deux ans de rééducation 

La récupération dépend de la repousse des nerfs, elle est d'un millimètre par jour. Il faudra donc être patiente. Les médecins préviennent, il faut compter un an et demi à deux ans de rééducation. Mais Caroline garde le moral, les progrès sont déjà visibles. Elle plie les coudes à 30°degrés et déplace de gros objets. Ses objectifs ? Retrouver son autonomie et s'adonner à ses passions : le potager ou le piano. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess