Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

RÉTRO - Les attentats de Charlie Hebdo : le Poitou bouleversé

mardi 22 décembre 2015 à 5:00 Par Marie-Coralie Fournier et Typhaine Morin, France Bleu Poitou

Chaque jour pendant les vacances de Noël, France Bleu Poitou vous propose une rétrospective de l'année. Ce mardi, on s'intéresse aux attentats de janvier à Charlie Hebdo et à l'Hyper-Cacher de la porte de Vincennes à Paris. La France et le Poitou sont bouleversés.

Des graffitis à Paris après les attentats de Paris
Des graffitis à Paris après les attentats de Paris © Maxppp

Le 7 janvier 2015, une fusillade éclate dans les locaux de l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo à Paris. Des policiers sont abattus à bout portant.  Au total, 12 personnes sont tuées, dont plusieurs dessinateurs réputés. Le soir-même, des rassemblements spontanés se forment à Niort, Châtellerault et Poitiers : 10.000 manifestants sont réunis en silence, place Leclerc. Le maire de Poitiers, Alain Claeys, est en pleurs.

Le lendemain des attentats, 2.500 lycéens de Poitiers se rassemblent devant la mairie. Ils observent ensuite la minute de silence nationale, à midi.

Le vendredi 9 janvier, l'enquête s'accélère. Les frères Kouachi, se retranchent dans une imprimerie à Dammartin-en-Goële, dans l'Oise. Pris d'otage à l'Hyper Cacher, porte Vincennes. Les trois terroristes sont abattus. Et un élan citoyen traverse la France. Nouvelle mobilisation à Poitiers le samedi. A Niort, 6.000 personnes défilent en centre ville.

RÉTRO - Les attentats de Charlie Hebdo vécus depuis le Poitou

Des milliers de personnes sont descendues dans la rue - Maxppp
Des milliers de personnes sont descendues dans la rue © Maxppp

"Je suis Charlie", partout

Le logo "Je suis Charlie" est partout, sur les vêtements, les voitures, les vitrines. Des registres sont installés en mairies. Le dimanche 11 janvier, rassemblement monstre à Paris, des millions de manifestants en France... dont 60.000 dans tout le Poitou.Les policiers sont applaudi. Le mercredi 14 janvier, Charlie Hebdo publie son numéro des survivants. Il s'arrache en quelques minutes, comme ici à la gare de Poitiers.

Mais cet élan républicain est entaché. La mosquée de Poitiers est taguée. Un prof de philosophie du lycée Victor Hugo de Poitiers est mis à pied pour quatre mois. Jean-François Chazerans aurait tenu des propos déplacés, devant les élèves. Il est finalement muté d'office à Thouars, au mois de mars. 

LIRE AUSSI ►► Notre dossier sur les attentats de Charlie Hebdo et de l'Hyper-Cacher