Infos

Cinq ans de prison pour une douzaine d'escroqueries au rétroviseur

Par Anne-Natacha Bouillon, France Bleu Roussillon et France Bleu mardi 13 septembre 2016 à 18:24

L'arnaque au rétroviseur : un grand classique
L'arnaque au rétroviseur : un grand classique © Radio France - Daniel Corsand

Le tribunal correctionnel de Perpignan a jugé ce mardi un homme qui simulait des accidents partout en France. Ses victimes, toutes des personnes âgées, lui ont donné des milliers d'euros.

Un homme de 43 ans comparaissait ce mardi pour de multiples délits devant le tribunal de Perpignan. Il a été reconnu coupable d'avoir escroqué au rétroviseur une douzaine d'automobilistes partout en France. Il simulait des accidents de voiture, pour s'arranger à l'amiable avec les victimes.

La mécanique était bien huilée : l'homme dans un véhicule suivait une voiture et jetait un caillou sur le rétroviseur. Appel de phares, tout le monde s'arrête, pas de constat. Le prévenu téléphonait alors à un complice qui se faisait passer pour son assureur. "En fait vous me devez 1.500, 2.000, 2.500 euros." Et les automobilistes, tous âgés entre 70 et 85 ans, allaient au distributeur et donnaient la somme demandée en liquide.

L'escroc a ainsi empoché plus de 15.000 euros en moins d'un an.

"J'ai pas de travail, faut bien vivre" s'est-il défendu. "Et là vous purgez une peine de 5 ans pour combien d'escroqueries similaires ? Deux. Cela fait deux ans et demi par rétroviseur. Plutôt chère, la pièce !" , estime le président.

Depuis les années 2000, ce genre de pratiques est une spécialité catalane, précise le procureur : "Ces faits sont totalement détestables."

L'homme a été condamné à cinq ans supplémentaires, sans confusion de peine. Il restera donc 10 ans en prison. Toute sa famille, qui occupait la grande salle d'audience, s'est effondrée. "Et ce n'est qu'un tiers de la peine encourue" , a conclu le président de séance.

Partager sur :