Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Rixe à Loches : le suspect mis en examen pour violences volontaires

-
Par , France Bleu Touraine

Le suspect dans la rixe qui s'est déroulée à Loches vendredi soir a été mis en examen pour violences volontaires et écroué dimanche soir. La victime est elle toujours entre la vie et la mort.

Le suspect dans la rixe de vendredi soir à Loches a été présenté à un juge d'instruction et écroué, ce dimanche.
Le suspect dans la rixe de vendredi soir à Loches a été présenté à un juge d'instruction et écroué, ce dimanche. © Radio France - Victor Vasseur

Le suspect dans la rixe qui s'est déroulée à Loches vendredi soir a été présenté à un juge d'instruction ce dimanche soir. L'homme de 48 ans est mis en examen et écroué, alors que la victime est toujours entre la vie et la mort. L'homme est poursuivi pour violences volontaires ayant entraîné une incapacité de travail supérieure à 8 jours avec comme circonstance aggravante son état d'ivresse. 

Car les deux hommes ont trop bu, ce vendredi soir quand la dispute éclate devant le bar Le Marigny, rue Quintefol. Les circonstances sont encore floues, mais ils en viennent rapidement aux mains. Les coups pleuvent, la victime chute et sa tête vient lourdement frapper le trottoir. Cet homme d'une cinquantaine d'années est évacué vers l’hôpital de Tours. Ce dimanche soir, son pronostic vital est toujours engagé. 

Certains témoins ont déjà été entendus par les gendarmes lors de l'enquête de flagrance précise Grégoire Dulin, le procureur de Tours.  D'autres le seront encore par le juge d'instruction, auquel le suspect a été présenté. La qualification des faits reprochés pourrait évoluer si la victime meurt de ses blessures ou garde de lourdes séquelles.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess