Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Rixe entre jeunes à Laval : c'était "La Guerre des boutons avec des machettes et des couteaux"

-
Par , France Bleu Mayenne

Trois prévenus étaient convoqués ce jeudi devant le tribunal judiciaire de Laval (Mayenne) après un affrontement entre bandes rivales qui avait réuni une trentaine de jeunes le 4 décembre dernier. Près de 10 personnes avaient été interpellés, principalement des lycéens.

Tribunal de Laval.
Tribunal de Laval. © Radio France - Charlotte Coutard

"La Guerre des boutons avec des machettes et des couteaux, et des photos sur Snapchat et Instagram", c'est ainsi que la présidente du tribunal judiciaire de Laval (Mayenne) résume l'affrontement qui a opposé une trentaine de jeunes des quartiers des Fourches et Saint-Nicolas le 4 décembre dernier. Trois prévenus étaient convoqués ce jeudi par le tribunal, un seul s'est présenté. Il n'a pas apporté beaucoup d'explications sur l'affaire, contrairement à la présidente qui a fait un exposé des faits haut en couleurs.

"Mais qu'est-ce qui vous a pris ?"

La présidente du tribunal ne mâche pas ses mots. Elle parle au jeune de 19 ans comme à un enfant qui aurait fait une bêtise : "Mais qu'est-ce qui vous a pris ?". Elle décroche quelques rires dans la salle en donnant à ses assesseurs les photos prises par les prévenus. Ils s'étaient mis en scène sur les réseaux sociaux, en posant avec des armes blanches et des armes à feu. "Comme des faux gangsters, avec des angles de vue assez variés", ironise la présidente. 

On dirait les modes de jeu sur Fortnite" - la présidente du tribunal au sujet des affrontements entre jeunes

Les lycéens avaient prévu de "venger" un de leurs camarades. Il s'était fait humilier sur les réseaux sociaux après sa défaite lors d'une bagarre contre un autre jeune. La magistrate compare ce duel au jeu vidéo Fortnite, très prisé des ados, mais elle rappelle que la réalité est bien différente et que l'issue aurait pu être tragique. "Heureusement que la police est arrivée à temps" ont dit les prévenus eux mêmes aux enquêteurs. Ceux qui n'étaient pas là sont condamnés à de la prison avec sursis, quatre mois pour l'un, deux pour l'autre. Celui qui a daigné se présenter écope de 70  heures de travaux d'intérêt général.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess