Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Rixe mortelle de Bazas en 2012 : 20 ans de prison pour l'un des pêcheurs, des peines d'amende pour l'autre

-
Par , France Bleu Gironde

La Cour d'Assises de la Gironde, après quatre jours de débats et quatre heures de délibéré, a condamné à 20 ans de prison l'auteur du coup de couteau fatal à Samuel, le 31 mars 2012, au bord de l'étang de Bazas, en Gironde. L'autre pêcheur écope de deux peines d'amende.

Le palais de justice de Bordeaux
Le palais de justice de Bordeaux © Radio France

Le verdict a été rendu après quatre jours d'audience devant la Cour d'Assises de la Gironde. Xavier Guiraudon, l'auteur du coup de couteau mortel, a été condamné à 20 ans de prison (l'avocat général avait demandé 15 à 18 ans lors de ses réquisitions) et Alexandre Lacheteau à deux peines d'amende de 750 euros pour avoir participé à cette altercation du 31 mars 2012 au bord de l'étang de Bazas.

Julie, soeur de Samuel : "on craignait qu'ils soient acquittés. On est soulagé et on va essayer de vivre avec ça."

Quatre étudiants en BTS du lycée agricole de Bazas étaient venus faire des grillades. Ils ont été pris à partie par ces deux pêcheurs qui leur reprochaient de faire trop de bruit et de les avoir insultés . Une bagarre avait éclaté et un couteau avait été sorti. Samuel avait succombé à ses blessures devant ses camarades.

Pour les deux avocats du principal accusé, le doute n'a pas profité à l'accusé . Il y avait des zones d'ombre qui n'ont pas été exploitées dans ce dossier. D'autant que personne n'a vu l'accusé principal porter le coup de couteau. Les deux hommes ont dix jours pour faire appel.

"ça ne fera pas revenir Samuel"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess