Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Rixe mortelle de l'étang de Bazas : le verdict des assises de la Gironde attendu ce mercredi

-
Par , France Bleu Gironde

Deux pêcheurs sont dans le box des accusés devant la Cour d'assises de la Gironde depuis vendredi dernier pour une altercation remontant au 31 mars 2012. Au cours de cette soirée, un étudiant de 21 ans en BTS au lycée agricole de Bazas avait été tué d'un coup de couteau.

La Cour d'Assises de la Gironde rendra son verdict après 4 jours de débats
La Cour d'Assises de la Gironde rendra son verdict après 4 jours de débats © Radio France

Les plaidoiries de la Défense refermeront les débats devant la Cour d'Assises de la Gironde ce mercredi matin en attendant le verdict probablement dans l'après-midi. Hier, lors de ses réquisitions , l'avocat général Dominique Hoflack a requis 15 à 18 ans contre l'auteur présumé du coup de couteau mortel , et une peine d'amende contre l'autre pêcheur coupable à ses yeux d'avoir simplement porté des coups sur ces quatre jeunes étudiants ce 31 mars 2012.

Maître Wechsler, l'avocat des 3 amis de Samuel ce soir-là : "Il est mort pour rien, pour une bêtise, une incompréhension"

Maître Wechsler avocat des amis de Samuel

Julie, l'une des six soeurs et frères de Samuel : "ça nous aurait soulagé qu'il nous présente des excuses, qu'on puisse commencer à faire notre deuil"

"on s'était préparé à vivre un moment difficile"

Depuis le début de l'audience, l'accusé principal affirme ne pas se souvenir avoir porté le coup de couteau. Il n'y a aucun témoin de ce moment-là . Deux des copains de Samuel qui avaient pris des coups (de bâton et de poings et pieds) étaient à terre, sonnés. Le 3e tournait le dos à la scène, après avoir dit aux autres "on s'en va". Et l'autre accusé affirme de pas avoir vu non plus que son collègue pêcheur s'était emparé d'un couteau au moment de quitter leur campement et de faire le tour de l'étang pour venir s'expliquer avec les quatre jeunes. La rixe est partie d'une incompréhension, d'un mot pris pour une insulte , après une journée alcoolisée pour les deux pêcheurs à la carpe.

Maître Dupin, qui défend l'auteur présumé du coup de couteau : "on est en train de demander à quelqu'un de faire son méa culpa sur quelque chose où des zones d'ombre n'ont pas été levées"

Maître Dupin l'avocat du principal accusé de la rixe mortelle de Bazas

L'avocat général à l'accusé principal : "vous êtes un amnésique de circonstances"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess