Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'ancien élu communiste Bernard Deschamps toujours mobilisé contre l'antisémitisme et l'islamophobie

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Une cinquantaine de personnes se sont rassemblées ce jeudi après-midi devant le palais de justice de Nîmes en soutien à Bernard Deschamps, figure du Parti communiste Gardois. Il se portait partie civile dans un procès pour diffamation et provocation publique à la haine.

Bernard Deschamps et Me Khadija Aoudia, son avocate
Bernard Deschamps et Me Khadija Aoudia, son avocate © Radio France - Sylvie Duchesne

Ses propos dénonçant la suppression des repas de substitution dans les cantines de la mairie RN de Beaucaire en 2018 n'avaient pas plu.  Bernard Deschamps ancien député et conseiller général communiste de Beaucaire avait été traité d'"islamo-collabo" par "Riposte Laïque" et "Résistance républicaine", deux sites web d’extrême droite. "J'avais pris la parole pour dire : "Allahu Akbar" n'est pas plus criminogène que "Je vous bénis au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit" et ça a soulevé l'ire bien évidemment de tous les groupes d’extrême-droite. On m'a informé qu'il y avait une déclaration extrêmement dure sur ces sites."

L'un des auteurs a depuis été identifié et mis en examen pour diffamation, injures publiques envers un particulier et provocation publique à la haine. Il devait comparaître ce jeudi après-midi devant le tribunal correctionnel de Nîmes. En raison de la grève des avocats, le procès a été reporté au mois de mars prochain

Le combat d'une vie 

Une cinquantaine de personnes avaient tenu à être là pour apporter leur soutien à Bernard Deschamps. L'ancien élu, âgé de 88 ans en a profité pour prendre la parole et rappeler que ce "combat contre l'antisémitisme et l'islamophobie était le combat de sa vie. C'est une bataille, a t-il ajouté, sans doute la plus compliquée que j'ai eu à mener au cours de ma vie." Son avocate, Me Khadija Aoudia était présente à ses côtés."

Délibérément, vous avez des pseudos directeurs de publication qui créent des sites en ligne, permettant de déverser haine, mépris et diffamation en toute quiétude parce qu'ils sont situés à l'étranger. De quel droit ? Lorsque la pensée se transforme en mots et que ces mots sont prohibés, il y a des actions de justice pour pallier l'éventualité qu'après les mots, il y ait les passages à l'acte. D'où la nécessité de ce combat qui doit être mené avec force et conviction. "  

Plus d'une vingtaine d'associations ont apporté leur soutien à Bernard Deschamps  - Radio France
Plus d'une vingtaine d'associations ont apporté leur soutien à Bernard Deschamps © Radio France - Sylvie Duchesne
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu