Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Roannais : offre de reprise validée pour l'entreprise Valmy

mercredi 27 septembre 2017 à 22:01 - Mis à jour le vendredi 29 septembre 2017 à 17:30 Par Noémie Philippot, France Bleu Saint-Étienne Loire

L'entreprise Valmy, qui produit entre autre des masques qui protègent des microbes, était devant le tribunal de commerce de Roanne ce mercredi. Le tribunal a décidé de valider l'offre de reprise de Segetex en gardant 17 emplois sur 30.

Valmy avait connu un boom en 2009 lors de l'épidémie de grippe aviaire, avant de plonger dans les difficultés financières.
Valmy avait connu un boom en 2009 lors de l'épidémie de grippe aviaire, avant de plonger dans les difficultés financières. © Maxppp -

Roanne, France

L'entreprise Valmy a été placée en liquidation judiciaire le 13 septembre dernier, avec l'autorisation d'une poursuite d'activité jusqu'au 30 septembre, pour laisser aux potentiels repreneurs la possibilité d'améliorer leur dossier. L'offre de reprise a été validée par le tribunal ce vendredi. Le groupe Segetex conservera 17 emplois et devrait créer rapidement entre 5 et 2 postes. Pour les 13 autres salariés, plusieurs départs volontaires sont annoncés.

Une entreprise en pleine essor lors de l'épidémie de grippe aviaire

En 2009, le virus H1N1, celui de la grippe aviaire fait irruption en France. Roselyne Bachelot, ministre de la Santé de l'époque, lance alors une grande campagne de vaccination, mais aussi de prévention : il faut minimiser tous les risques, et donc porter des masques pour se protéger de la transmission des microbes. C'était le seul produit vendu par Valmy à ce moment-là. Alors c'est le boom ! L'entreprise basée à Mably emploie jusqu'à 200 personnes pour répondre à la demande de l'Etat.

La fin de l'épidémie marque aussi celle des appels d'offres. Alors que ses concurrents préfèrent arrêter leur production de matériel d'hygiène médical, Valmy choisit de se diversifier dans le domaine, voulant passer d'importateur à producteur, en créant de l'emploi dans la région. Mais la transition est chaotique, l'entreprise plonge dans les difficultés financières. Le groupe est obligé de licencier, beaucoup d'employés partent d'eux-même quand ils en ont l'opportunité.