Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Roanne : le ministre de la Justice en visite au centre de détention

Le garde des Sceaux, Eric Dupond-Moretti est venu mercredi en fin de journée au centre détention de Roanne (Loire), où un détenu a retenu en otage son épouse dans la matinée.

Le garde des Sceaux, Eric Dupont-Moretti.
Le garde des Sceaux, Eric Dupont-Moretti. © Maxppp - Christophe Morin

Après la prise d'otage survenue ce mercredi matin au centre de détention de Roanne, le ministère de la Justice avait annoncé par communiqué la venue sur place du garde des Sceaux. Eric Dupond-Moretti est arrivé à l'établissement pénitentiaire roannais vers 16h45.

Le ministre a visité le centre de détention, mais il était surtout présent pour saluer les équipes du centre et les forces de l'ordre pour leur gestion de la prise d'otage. 

Je suis venu ici pour féliciter l'administration pénitentiaire.

Le ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti au centre de détention de Roanne pour saluer l'administration pénitentiaire et les Équipes Régionales d'Intervention et de Sécurité qui sont intervenues dans les négociations de la prise d'otage.

« Ici, sur la résolution de cette crise, les choses se sont merveilleusement passées. Et tout ça, c'est grâce à une coopération de toute la chaîne pénitentiaire qui fonctionne à merveille. Donc je suis venu ici pour féliciter l'administration pénitentiaire. Pour leur dire aussi mon soutien parce qu'ils n'ont pas à vivre des émotions de cette nature, personne ne doit subir la violence. Et j'ai dit aussi, puisque je suis aussi le ministre des détenus, sans angélisme, que la violence ne pouvait pas être un mode de revendication. Parfois hélas, les ministres doivent se déplacer quand des événements funestes dramatiques sont arrivés, ici ce n'est pas le cas et évidemment on ne peut que tous s'en féliciter ! » 

Le preneur d'otage a retenu son épouse pendant environ trois heures, alors qu'elle lui venait lui rendre visite au parloir. Les Équipes Régionales d'Intervention et de Sécurité ont été appelées en renfort depuis Lyon. L'otage a été libérée vers 13h15, et quelques minutes plus tard, le détenu s'est rendu. Cet homme incarcéré pour des faits de violences réclamait son transfert dans un autre établissement pénitentiaire. Mercredi soir, il était en garde à vue dans les locaux de la police judiciaire de Saint-Étienne pour séquestration.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess