Faits divers – Justice

Roanne : un père de famille s'en prend à un pédiatre, il écope de 8 mois avec sursis

Par Anne-Laure Bousiges, France Bleu Saint-Étienne Loire et France Bleu mardi 12 janvier 2016 à 19:17

Un père de famille poursuivi pour violences devant le TGI de Roanne
Un père de famille poursuivi pour violences devant le TGI de Roanne © Radio France - Anne-Laure Bousiges

Un père de famille de 27 ans était poursuivi mardi devant le tribunal correctionnel de Roanne pour des faits de violences à l'encontre d'un médecin du centre hospitalier de Roanne, le soir du 7 octobre 2015 vers 22 heures, en pleine grève des médecins. Il écope de 8 mois avec sursis.

Ce soir du 7 octobre 2015,  il y a du monde dans la petite salle des urgences pédiatriques de Roanne alors qu'il y a un mouvement de grève. Le père de famille arrive avec son enfant de trois mois qui tousse. Il a vu un médecin juste avant à son domicile, médecin qui lui dit d'aller aux urgences, mais au bout de 20 minutes, alors qu'il s'inquiète pour son enfant, il perd patience, interpelle le pédiatre qui lui dit qu'il n'y a pas urgence vitale pour son fils, il peut rester et attendre ou partir.

C'est alors que, selon deux témoignages, ce père de famille de 120 kilos pousse le médecin contre un mur, lui met un coup de tête puis un coup de poing dans le flanc droit et tombe à terre. Devant le tribunal, le père de famille répète qu'il n'a pas mis de coup de tête "J'ai juste poussé ma tête contre celle du médecin" et son avocat ajoute "vu le colosse, s'il avait mis un coup de tête, le médecin n'aurait pas juste une ecchymose".

Le président du tribunal reprend et s'adresse au père de famille :"mais vous avez bien menacé le médecin en lui disant : on peut sortir sur le parking et je te casse en  deux ?" "Non" a répondu le papa costaud, lors d'une précédente audition. "Je lui ai juste dit que j'allais lui casser la gueule mais je ne l'ai pas fait".

Son avocat, maître Raphaël Salzmann, avocat du père de famille qui a écopé de 10 mois de prison avec sursis s'exprime au micro France Bleu :

Maître Raphael Salzmann, avocat du père de famille poursuivi pour violences

 

D'un côté, il y a un médecin qui a l'air surmené, dans un contexte de grève et de l'autre, un père inquiet pour la santé de son fils.
— Maître Raphaël Salzmann

De son côté, l'avocat du pédiatre, raconte que les "choses ont rapidement dégénéré, c'est toujours difficile à vivre dans l'exercice de sa profession d'urgentiste", Sébastien Thévenet, avocat au barreau de Lyon.

Maître Sébastien Thévenet, avocat du pédiatre violenté le 7 octobre 2015