Faits divers – Justice

Robert Ménard sera jugé pour provocation à la haine après ses propos sur les élèves musulmans

Par Pascale Viktory, France Bleu Hérault et France Bleu mercredi 21 décembre 2016 à 20:34

Robert Ménard, maire de Béziers avec les médias
Robert Ménard, maire de Béziers avec les médias © Maxppp -

Le maire de Béziers, Robert Ménard, sera jugé devant le tribunal correctionnel à Paris pour provocation à la haine, pour avoir déclaré qu'il y avait trop d'enfants musulmans dans les écoles de sa ville.

Robert Ménard , le maire de Béziers, comparaîtra le 8 mars prochain devant le tribunal correctionnel de Paris, pour provocation à la haine. Il fait l'objet d'un renvoi par le parquet de Paris, qui avait été saisi par la LICRA, la Ligue contre le racisme et l'antisémitisme et le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié des peuples, pour deux déclarations.

Il y a d'abord ce tweet posté le 1er septembre, jour de la rentrée dans lequel Robert Menard écrit :"Rentrée des classes : la preuve la plus éclatante du grand remplacement en cours, il suffit de regarder d'anciennes photos de classe".

"Dans une classe du centre-ville de chez moi, 91% d'enfants musulmans. Evidemment que c'est un problème." - Robert Ménard, le 5 septembre sur LCI

Quatre jours plus tard , invité de la chaîne d'info LCI, Robert Ménard déclarait : "Dans une classe du centre-ville de chez moi, 91% d'enfants musulmans. Évidemment que c'est un problème. Il y a des seuils de tolérance (...)".

Il y a un an et demi, en mai 2015 , Robert Ménard avait déjà provoqué un tollé en évoquant sur France 2 "64,6% d’élèves de confession musulmane dans les écoles de Béziers," chiffres établis, précisait -il, en regardant le prénom des enfants sur les listes d’élèves des écoles.

Une enquête avait été ouverte pour vérifier l'existence de "fichiers d'élèves musulmans à la mairie de Béziers", enquête finalement classée. "Je me suis contenté de décrire la situation dans ma ville", a réagi Robert Ménard auprès de l'AFP. Le procès est prévu le 8 mars 2017, la Licra a annoncé son intention de se porter partie civile .